Partager cet article avec vos amis et contacts via les reseaux sociaux

Etude sur les banques en ligne : 85% des français ne sont pas convaincus par les banques en ligne

Banques en ligne : la banque en ligne ne convient pas 85% des français !


Selon une étude de février 2010 menée pour le compte de la banque en ligne néerlandaise ING Direct, 85% des français sont réticents quant à franchir le pas du transfert de tout ou partie de leurs finances dans une banque en ligne. De plus, 88% des français se disent satisfaits de leur banque actuelle, et 74% d'entre eux la recommanderaient. Les banques en ligne sont donc loin d'avoir remporter la bataille en France ...


La Banque en ligne rebute Quatre Français sur Cinq !

Attirés par le modèle Low-Cost des Banques en ligne, les épargnants sont refroidis par le manque de proximité géographique et relationnelle des banques à distance. Frais réduits, carte bancaire gratuite, plages horaires allongées, les banques à distance ne manquent pas d'atouts et d'arguments pour séduire ces Français dont la majorité hésite encore à sauter le pas. Comment expliquer cette réticence ? À en croire une étude réalisée fin février 2010 par l'institut BVA pour le compte de la banque en ligne ING Direct, la réponse tient à des facteurs subjectifs, autant qu'aux avantages concrets des offres respectives de ces banques en ligne.

Premier enseignement, 11 % des clients ne sont pas satisfaits de leur établissement, avec des pics à 13 % pour les 18-24 ans et les ménages affichant plus de 3.000 euros de revenus, qui sont parmi les cibles prioritaires des banques en ligne. S'ils hésitent encore à changer, c'est surtout parce que leur banque est proche de leur domicile ou de leur travail (61 %). Plus surprenant, 53 % évoquent des « frais bancaires trop élevés » en cas de changement, alors que depuis 2005, il est interdit de facturer la clôture d'un compte. Les autres freins tiennent notamment au manque de temps (46 %) et aux démarches administratives (39 %), ce qui a poussé la plupart des acteurs du secteur à prendre en charge ces formalités.

Les 7 raisons de ne pas changer pour une banque en ligne

Selon l'étude, sept raisons ont été invoquées par les sondés quant à la possibilité d'ouvrir un compte supplémentaire dans une banque en ligne ou changer de banque pour une banque en ligne :

  • je préfère choisir une agence à proximité de mon domicile / lieu de travail : 89%
  • je n'aurai jamais personne à qui contacter en cas de problème ou d'imprévu : 74%
  • je vous entretenir un rapport personnalisé avec ma banque en ligne et ses employés : 68%
  • les opérations réalisées à distance sont bien moins sécurisées que celles réalisées dans une banque traditionnelle : 54%
  • je ne pourrai pas négocier mes frais bancaires, services ou agios : 49%
  • une banque en ligne offre un moins grand niveau de garantie de mes fonds : 45%

Les éléments déclencheurs pour opter pour une banque en ligne

A la question : "Personnellement, si vous deviez changer de banque pour une banque en ligne, sont les éléments qui seraient prioritaires pour faire votre choix", la plupart des sondés ont été catégoriques. Ils souhaitent globalement tous des frais bancaires moins élevés que dans une banque traditionnelle, qu'ils soient prêts ou non à changer de banque.

  • des frais bancaires particulièrement faibles ou inexistants : 35% (de tous les sondés) contre 43% (des sondés souhaitant changer de banque)
  • aucun frais sur les opérations courantes : 25% contre 34%
  • un premier bon contact avec un conseiller : 24% contre 14%
  • la recommandation d'une banque par l'un de vos proches : 23% contre 21%
  • la disponibilité des conseillers au regard de vos horaires : 20% contre 27%
  • des produits ou des taux proposés particulièrement intéressants : 19% contre 29%
  • une meilleure réactivité dans les délais de réponse : 13% contre 16%
  • la possibilité de réaliser vous-même des opérations en ligne à l'heure qui vous convient : 12% contre 19%
  • la gestion totale du transfert de votre compte : 10% contre 18%
  • la possibilité de consulter les avis d'autres clients, par exemple sur un forum : 9% contre 11%

>> Télécharger l'étude complète (PowerPoint) sur les banques en ligne

Les Banques en ligne : une Relation dépersonnalisée ...

Près d'un Français sur trois se déclare susceptible de changer de banque, dont 11 % d'ici moins de trois ans et 6 % dans l'année. Pourtant, même parmi ceux qui disposent d'un accès Internet, 85 %, soit plus de quatre sur cinq, ne seraient pas prêts à passer à la banque en ligne s'ils devaient ouvrir un compte supplémentaire ou changer d'établissement. Sans surprise, ils sont ainsi 89 % à vouloir une agence près de leur domicile ou de leur travail. Mais ils expriment aussi une forte demande de relations humaines, puisque 74 % s'inquiètent de n'avoir personne à contacter en cas de problème, tandis que 68 % veulent entretenir un rapport personnalisé avec leur banquier. Des préoccupations qui prennent l'ascendant sur la sécurité des transactions (54 %), la possibilité de négocier les frais et services (49 %) ou la sûreté des dépôts (45 %).

Le même état d'esprit prévaut lorsqu'on interroge les Français sur ce qui pourrait les pousser à passer à la banque en ligne. Certes, ils citent à 35 % les frais bancaires réduits et à 25 % l'absence de frais sur les opérations courantes. Mais ces critères objectifs sont talonnés par d'autres, nettement plus subjectifs. À commencer par la qualité du premier contact avec un conseiller (24 %), ou encore le fait que l'établissement soit recommandé par un proche (23 %). À croire que pour les banquiers en ligne, la bataille à gagner est désormais celle des coeurs.

A lire dans la même thématique


Rédigé par Christophe Da Silva, le Lundi 17 Janvier 2011 et lu 12038 fois.

Notez



Vous avez apprécié cette publication ?
Partagez cet article avec vos amis & contacts,
Par  Email Email , Facebook Facebook , Tweeter Tweeter , et  les autres reseaux sociaux Plus ...
& Recevez les nouvelles publications ,
Par Mail :
  



1.Posté par Comparabanques le 25/03/2010 00:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La part de marché des banques en ligne est quand même passé de 1% à 2% en un an, elle a doublé.

2.Posté par Banques en ligne le 09/04/2010 13:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a quand même une légère progression des banques en ligne. Les épargnants français devrait arriver plus nombreux.

3.Posté par Christophe Da Silva le 29/04/2010 12:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour

Effectivement, le marché de la banque en ligne, notamment en France a bien progressé et, à mon sens, poursuivra cette ascension à mesure que ces banques rassureront leur clientèle sur la sécurisation des données.

Christophe Da Silva

4.Posté par Foxydote le 15/05/2010 09:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce que ne dit pas l'article c'est aussi l'aspect totalement virtuel de ces banques et de leur comptes. A l'air du bug informatique et des faillites financières comment poursuivre un banque qui disparait avec votre argent.
Vous aurez une réponse du genre : le site web que vous demandé n'existe plus ou au téléphone un répondeur avec un message du genre : le numéro que vous avec demandé n'existe plus !!! et donc .... votre argent aussi.
Raison pour laquelle une présence physique de proximité est largement rassurante.

5.Posté par Guillaume le 07/03/2011 13:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est assez contradictoire tout de meme. Dans mon agence, je ne retrouve jamais le meme conseillé et je fais toutes mes opérations par internet. Pas facile de personnaliser. Je pais des frais bancaires alors qu'il ny a plus personnes derrière les guichets, on attend 30 mn pour un virement. Alors oui il y a de la place pour les banques en ligne.


6.Posté par ciennajuju le 14/04/2015 19:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Témoignage d´un véritable prêt acquis
Bonjour,
Suite à de nombreux rejets de dossier par les banques j´ai eu mon prêt de 35.000€ par l´intermédiaire de Mme Martine NADAL qui m´a mis en contact avec un Monsieur intègre du nom Georges MICHEL. Au départ je n´y croyais pas mais ma curiosité m´a poussé à essayer mais finalement j´ai pu obtenir ce prêt. Je viens de ce part vous informé pour que désormais vous sachez à qui vous adressez quand vous serez dans le besoin.
Son email: michelfinance@gmx.fr
Contacté-le si vous êtes dans le besoin.
Bonne et heureuse année



Contacts & infos légales
RollBox Thématiques @ lEuroMag
voyage
massages
geothermie
tablette tactile
automobile
quad sport
abris vélos
station lavage vélo
chocolat
ipad apple
iphone apple
smartphone
littérature
prévisions météo
programme tv
horoscope du jour
investir en bourse
réséaux sociaux
aérothermie
jeux de poker
rédaction contenu
kopi luwak
webmarketing
pigistes

Version - Aujourd'hui  lecteurs lEuroMag & Web TV © 2007 | buzz | redaction Actuellement  internautes sont connectés
Retrouvez lEuroMag magazine sur les Réseaux Sociaux
lEuroMag magazine sur Facebook lEuroMag magazine sur Twitter les Buzz du magazine lEuroMag via Google-Buzz lEuroMag magazine sur Netvibes Les Scoops de lEuroMag magazine sur Scoopeo les Videos de lEuroMag Magazine sur Dailymotion les Videos du magazine lEuroMag sur YouTube le Blog Buzz de lEuroMag magazine lEuroMag magazine sur votre iPhone Recevez la NewsLetter de lEuroMag magazine les Flux RSS du magazine lEuroMag

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer a un contact par Email Inscription Newsletter Hebdomadaire