Partager cet article avec vos amis et contacts via les reseaux sociaux

Le tatouage : une mode ancienne


De nos jours, de plus en plus de jeunes se lancent au tatouage ; que ce soit pour représenter ces initiales ou des animaux fétiches en encre colorée sur leur peau. Certes, ça fait mal, mais c’est un rite qui attire.


Le tatouage : une mode ancienne
Le mot tatouage vient du mot « tatau ». Cette pratique fut déjà connue des Egyptiens en 2000 avant notre ère. On pensait que le tatouage offrait une protection contre la malchance et la maladie. Dans les années 1970, un véritable engouement pour le tatouage est né et a connu une forte amplification vingt ans plus tard. Le tatouage est devenu un moyen de séduire.

Les pigments utilisés jadis proviennent du noir de fumée, de résines ou bien des substances organiques, animales ou végétales mélangées avec de l’alcool, de l’eau, du sperme ou du sang ; mais actuellement, les matières premières sont purement industrielles.

Les personnes sous traitements médicaux ne doivent pas se tatouer, il en est de même pour l’alcoolique, les toxicomanes ou les personnes enceintes et on ne va pas vous le rappeler, les personnes atteintes du SIDA, car chaque petite perforation augmente le risque de transmission des bactéries et c’est sur ce point que les règles d’hygiène sont d’une importance capitale.

Le tatouage fini, le détatouage est encore une autre histoire, le sien démodé ou mal fait, les « lasers déclenchés » sont utilisés pour enlever les tatouages. L’onde de choc créée fait exploser les encres en fines particules, qui sont éliminées au fil des semaines par les filtres de l’organisme sous 6 à 8 semaines. Toutefois l’utilisation des lasers dont la longueur d’onde est très bien absorbée par la mélanine de l’épiderme peut conduire à une hypo pigmentation de la peau.

L’hésitation est toujours au rendez vous chez les clients, se tatouer à jamais, ou tatouer pour se détatouer après. Certains pensent déjà à leur vieillesse, le tatouage perdra toute sa beauté. C’est pour cela qu’il existe des tatouages autocollants ; ils sont en général vendus comme des papiers collants transparents et disparaît après quelques semaines sous l’effet de l’eau. Plus pratique pour ceux qui veulent voir comment on se sent dans la peau.


Mots clé : tatouage, tatou, encre, encres, sperme, sang, tatau, toxicomane, toxicomanes, alcoolique, alcooliques, alcool, pigment, pigments, egyptien, egyptiens, fetiche, fetiche, pigmentation de la peau, sida, laser, lasers

Rédigé par Fabienne Rafidiharinirina, le Vendredi 16 Mai 2008 et lu 9926 fois.

Notez




Contacts & infos légales
RollBox Thématiques @ lEuroMag
voyage
massages
geothermie
tablette tactile
automobile
quad sport
abris vélos
station lavage vélo
chocolat
ipad apple
iphone apple
smartphone
littérature
prévisions météo
programme tv
horoscope du jour
investir en bourse
réséaux sociaux
aérothermie
jeux de poker
rédaction contenu
kopi luwak
webmarketing
pigistes

Version - Aujourd'hui  lecteurs lEuroMag & Web TV © 2007 | buzz | redaction Actuellement  internautes sont connectés
Retrouvez lEuroMag magazine sur les Réseaux Sociaux
lEuroMag magazine sur Facebook lEuroMag magazine sur Twitter les Buzz du magazine lEuroMag via Google-Buzz lEuroMag magazine sur Netvibes Les Scoops de lEuroMag magazine sur Scoopeo les Videos de lEuroMag Magazine sur Dailymotion les Videos du magazine lEuroMag sur YouTube le Blog Buzz de lEuroMag magazine lEuroMag magazine sur votre iPhone Recevez la NewsLetter de lEuroMag magazine les Flux RSS du magazine lEuroMag

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer a un contact par Email Inscription Newsletter Hebdomadaire