Partager cet article avec vos amis et contacts via les reseaux sociaux

La Coccinelle de Volkswagen, une voiture mythique

Coccinelle Volkswagen, une voiture indémodable !


La Coccinelle Volkswagen reste une voiture indémodable. La Coccinelle Volkswagen a ravit nos cœurs grâce à Walt Disney qui nous a fait découvrir Choupette, « un amour de Coccinelle » intelligent. La Coccinelle a été le véhicule le plus vendu dans le monde. La Coccinelle Volkswagen Ultima Edicion sera la dernière Coccinelle de la fabrication Mexicaine. La Coccinelle, une histoire d’amour qui dure ...


La Coccinelle de Volkswagen, La naissance d’un mythe

Depuis sa création, le succès croissant de la Coccinelle Volkswagen n’a jamais été démenti. Ferdinand Porsche la conçoit à la demande d’Adolphe Hitler qui veut en faire une voiture à la portée de tous et à la consommation pour tous. Baptisée KdF Wagen, « Kraft durch Freude » (la force par la joie) qui est le nom d’un slogan du front du travail, elle est construite par Volkswagen en 1938. Elle sera très vite rebaptisée Volkswagen, « la voiture du peuple », mais sa production ne sera effective que 10 ans plus tard, à cause de la seconde guerre mondiale.

A la fin de celle-ci, les Américains qui prennent possession de la région de Wolfsburg ou se situe l’usine de construction, confient la fabrique aux alliés anglais, mais la toiture est partiellement endommagée. Lorsqu’il découvre deux KdF Wagen reconstituées par des ouvriers, le major britannique Yvan Hirst décide de réhabiliter l’usine. La chaîne de production reprend, la Coccinelle voit enfin le jour. C’est en 1949, que la première KdF Wagen part pour l’Amérique. Peu habitués à ce genre de petite voiture ( Coccinelle Volkswagen ), les Américains la surnomment « Cox », diminutif de coccinelle, la traduction de Bug (l’insecte). Elle est rebaptisée pour la seconde et dernière fois.

En 1959, elle est propulsée sur le devant de la scène par Walt Disney. La Coccinelle Volkswagen décorée de bande bleue et sous le numéro 53 devient « Choupette », héroïne de nombreux films, dont le dernier paraît en 2005. Elle remporte un énorme succès. Le mythe est né. Malheureusement, la production européenne s’achèvera dans les années 80 suite à l’apparition du modèle Golf. La fabrication continuera en Amérique du Sud jusqu’à l’arrêt définitif en 2003 ou le Mexique cessera sa production.

Au terme, un modèle est construit pour marquer la fin de la chaîne sous le nom d’Ultima Edicion, en série limitée. Le 30 juillet 2003, la 21.529.464ème et toute dernière Coccinelle Volkswagen, une « Ultima Edicion » part de Puebla au Mexique, pour aller à Wolfsburg en Allemagne rejoindre le musée Volkswagen afin de paraître au côté de ses célèbres aïeules.

Une évolution remarquable mais qui reste à la portée de tous

Coccinelle Volkswagen, Une voiture mythique qui reste malgré tout au goût du jour. Ses formes entièrement arrondies en font un modèle unique et indémodable. Coccinelle Volkswagen existe en trois versions, berline, cabriolet et découvrable ( décapotable ). Les puristes recherchent le modèle le plus ancien, « la vitre séparée ou la Split », caractérisé par sa lunette arrière ovalisée et séparée en deux parties, remplacée en 1953 par « l’ovale », ou la lunette arrière est transformée, ovalisée en une seule partie pour une meilleure visibilité.

Dans les constructions suivantes de la Coccinelle Volkswagen, les caractéristiques de la Coccinelle se modifient. La batterie passe du 6 Volt au 12 Volt, le clignotant remplace la flèche, la lunette arrière s’agrandit, le moteur devient plus puissant. Au fil des années, la carrosserie est corrigée, l’intérieur est remanié, la sécurité est améliorée avec la pose de freins à disque et de ceintures de sécurité.

Nombreux sont ceux qui adhèrent à l’achat de cette « Mamie », la Coccinelle Volkswagen. La facilité d’entretien de la Coccinelle Volkswagen et ses réparations peu coûteuses ont réunis de nombreux adeptes. Divers sites sur Internet proposent la vente ou l’échange de pièces détachées de mécanique ou de carrosserie, l’achat ou la vente de véhicules. Des bourses d’échanges offrent la possibilité de troquer des pièces d’occasions. Des garages « Spécial Coccinelle Volkswagen » s’occupent de la restauration et de la mécanique.

La Coccinelle de Volkswagen, Une voiture qui reste au goût du jour

Au Mexique, de nos jours, beaucoup de taxis utilisent encore la Coccinelle de Volkswagen comme outil de travail. Les chauffeurs refusent d’abandonner leurs véhicules increvables et économiques. Seules les Coccinelles de Volkswagen en circulation depuis 1998 sont autorisées à servir de taxis, mais beaucoup dérogent à la règle. La Coccinelle de Volkswagen est une voiture dans l’ensemble peu compliquée qu’ils peuvent réparer eux-mêmes et donc très rentable.

En France et à l’étranger, de nombreux clubs se sont formés, réunissant les amoureux de Cox. Chaque année, des concentrations réunissent des milliers de personnes possesseurs ou non de ce véhicule vintage ( Coccinelle Volkswagen ). Au cours de ces meetings, les organisateurs proposent des ballades, des courses de vitesse, avec des récompenses pour l’élection de la plus belle voiture. De plus en plus les jeunes se sentent attirés par la Coccinelle. Certains l’aiment « dans son jus », c'est-à-dire d’origine, d’autres installent des moteurs plus puissants, rabaissent la carrosserie, l’équipe en tuning avec des jantes en aluminium, transformant ainsi son look d'origine.

Les prix varieront en fonction du modèle, de l’année, de l’état et de l’entretien. Pour un véhicule de 1957, il faudra débourser environ 10 000 euros. Une Coccinelle convenable coûtera au alentour de 4000 euros. La valeur à la revente ne décote pas, bien au contraire. Bien entretenue, la Coccinelle restera une valeur sûre, d’où l’importance de faire passer un expert pour attester de son état. L’assurance en véhicule de collection pour une Coccinelle Volkswagen est peu coûteuse, environ 150 euros.

La Coccinelle est une voiture indémodable, et souhaitons lui encore de nombreuses années pour les amoureux inconditionnels de « Choupette ». Le cœur à ses raisons que la raison ne connaît point.

A lire également sur le même sujet : Coccinelle de Volkswagen


Rédigé par Liliane Quint, le Jeudi 13 Janvier 2011 et lu 20064 fois.

Notez




Contacts & infos légales
RollBox Thématiques @ lEuroMag
voyage
massages
geothermie
tablette tactile
automobile
quad sport
abris vélos
station lavage vélo
chocolat
ipad apple
iphone apple
smartphone
littérature
prévisions météo
programme tv
horoscope du jour
investir en bourse
réséaux sociaux
aérothermie
jeux de poker
rédaction contenu
kopi luwak
webmarketing
pigistes

Version - Aujourd'hui  lecteurs lEuroMag & Web TV © 2007 | buzz | redaction Actuellement  internautes sont connectés
Retrouvez lEuroMag magazine sur les Réseaux Sociaux
lEuroMag magazine sur Facebook lEuroMag magazine sur Twitter les Buzz du magazine lEuroMag via Google-Buzz lEuroMag magazine sur Netvibes Les Scoops de lEuroMag magazine sur Scoopeo les Videos de lEuroMag Magazine sur Dailymotion les Videos du magazine lEuroMag sur YouTube le Blog Buzz de lEuroMag magazine lEuroMag magazine sur votre iPhone Recevez la NewsLetter de lEuroMag magazine les Flux RSS du magazine lEuroMag

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer a un contact par Email Inscription Newsletter Hebdomadaire