Partager cet article avec vos amis et contacts via les reseaux sociaux

Pilule du lendemain : comment ça marche ?

La pilule du lendemain, une contraception d’urgence !


Elle fait l’objet de nombreuses interrogations chez les femmes, notamment chez les adolescentes et pré-adultes, la pilule du lendemain est également sujette aux idées reçues. Qu’en est-il vraiment ?


La pilule du lendemain : qu'est-ce que c'est ?

La pilule du lendemain est l'un des moyens de contraception d'urgence disponibles en France. Il s'agit de la méthode hormonale pour empêcher une grossesse non désirée après un rapport sexuel mal ou non protégé (absence de préservatif, préservatif qui craque, décrochement du stérilet, etc.). Il en existe deux sortes : l'une qui contient du lévonorgestrel et l'autre qui contient de l'ulipristal. Elle est délivrée sous forme de plaquette, comme pour la pilule contraceptive régulière, et doit être utilisée au plus tôt après le rapport sexuel pour être efficace.

Comment ça fonctionne ? La pilule du lendemain agit sur l'ovulation en l'empêchant ou en la retardant, si elle n'a toutefois pas déjà été déclenchée. D'où la nécessité de la prendre le plus tôt possible après l'ébat. C'est en fait l'hormone qu'elle contient qui agit sur les ovaires afin d’éviter qu'un spermatozoïde ne les féconde. Pour autant, la pilule du lendemain ne possède aucune qualité abortive ! Elle empêche la grossesse de se déclencher mais elle ne peut pas la stopper si la femme est déjà enceinte.


Fiabilité, effets secondaires : démêler le vrai du faux

Il faut savoir que la pilule du lendemain n'est pas efficace à 100 %. Ou plutôt que son efficacité dépend du temps passé entre le coït et la prise du comprimé. Pour éviter une grossesse non désirée, il faut donc empêcher la fécondation des ovules en prenant la pilule du lendemain idéalement dans les 24h qui suivent le rapport à risque. Cela vaut pour celle qui contient le lévornogestrel. Quant à celle contenant de l'ulipristal, il est conseillé de la prendre dans les 5 jours suivant le rapport. Dans le doute, le plus tôt reste le mieux.

Il n'est pas impossible qu'après la prise d'une contraception d'urgence orale, certains symptômes apparaissent chez les femmes : nausées ou vomissements, saignements, maux de tête, retard de règles, fatigue, douleurs au ventre. Pas de panique, c'est tout à fait normal. Si les règles suivantes tardent vraiment à arriver, faites un test de grossesse dans le doute. Si vous vous posez toujours des questions sur la pilule du lendemain, n'hésitez pas à en parler avec votre médecin ou votre pharmacien(ne). Enfin, mieux vaut une contraception régulière plutôt qu'être dans l'urgence.


Rédigé par , le Mercredi 7 Février 2018 et lu 912 fois.

Notez

Thèmatiques abordées et traitées dans cette publication : ado, contraception, femme, pilule



Contacts & infos légales
RollBox Thématiques @ lEuroMag
voyage
massages
geothermie
tablette tactile
automobile
quad sport
abris vélos
station lavage vélo
chocolat
ipad apple
iphone apple
smartphone
littérature
prévisions météo
programme tv
horoscope du jour
investir en bourse
réséaux sociaux
aérothermie
jeux de poker
rédaction contenu
kopi luwak
webmarketing
pigistes

Version - Aujourd'hui  lecteurs lEuroMag & Web TV © 2007 | buzz | redaction Actuellement  internautes sont connectés
Retrouvez lEuroMag magazine sur les Réseaux Sociaux
lEuroMag magazine sur Facebook lEuroMag magazine sur Twitter les Buzz du magazine lEuroMag via Google-Buzz lEuroMag magazine sur Netvibes Les Scoops de lEuroMag magazine sur Scoopeo les Videos de lEuroMag Magazine sur Dailymotion les Videos du magazine lEuroMag sur YouTube le Blog Buzz de lEuroMag magazine lEuroMag magazine sur votre iPhone Recevez la NewsLetter de lEuroMag magazine les Flux RSS du magazine lEuroMag

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer a un contact par Email Inscription Newsletter Hebdomadaire