Partager cet article avec vos amis et contacts via les reseaux sociaux

Les "journalistes citoyens" représentent-ils une menace pour la presse traditionnelle ?


La presse écrite et les nouveaux médias internet : une cohabitation difficile, mais une nécessaire adaptation pour ne pas disparaitre. L’arrivée d’Internet a révolutionné la manière de faire du journalisme et introduit de nouveaux acteurs dans le processus de production de l’information : les « journalistes citoyens ». Ils donnent leurs opinions, écrivent des articles et proposent des sites d‘actualité totalement gratuits. Mais représentent-ils une réelle menace pour les journalistes professionnels et la presse traditionnelle ?


L’arrivée d’Internet et l’émergence du « journalisme citoyen »

Les "journalistes citoyens" représentent-ils une menace pour la presse traditionnelle ?
Depuis le 16 mai 1631, date à laquelle Théophraste Renaudot lança la « Gazette » (le premier journal français), la presse n’a jamais cessé d’évoluer. Au fil du temps, les enjeux du journalisme sont cependant restés les mêmes : liberté d’expression, quête de vérité et accessibilité de l’information au plus grand nombre. Jusqu’au XXe siècle, la diffusion de l’information passait uniquement par les journaux papier. Après cette date, les progrès techniques ont permis de faire émerger de nouveaux médias : la radio en 1921 puis la radio « libre » soixante ans plus tard, la télévision en 1949 et plus récemment Internet en 1996 (ces dates concernent la France uniquement). L’arrivée des nouveaux medias a fortement affaibli la « vieille presse » et a fait évoluer la manière de recueillir, de mettre en forme et de diffuser l’information.

La démocratisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication (Internet, téléphone portable…) et des outils numériques (appareils photo et caméscope numériques) ont permis de faire de chaque citoyen un journaliste potentiel. Cet état de fait a réellement brouillé les frontières entre journalisme professionnel et journalisme amateur. Aujourd’hui, Internet offre à chaque individu la possibilité d’exprimer son avis sur l’actualité et donne aux internautes le sentiment que les medias n’ont plus le monopole de l’information. Ces derniers peuvent témoigner, parler de ce qu’ils voient et de ce qu’ils entendent. Il arrive même qu’ils contribuent directement à la production d’information d’actualité. Ce fut le cas lors des attentats du 11 septembre 2001, lors du tsunami dans l’océan indien et lors du cyclone Katrina.

La presse écrite devient bi-media

Les "journalistes citoyens" représentent-ils une menace pour la presse traditionnelle ?
Avant l‘arrivée d‘Internet dans les foyers, la diffusion de l’information était univoque : elle se faisait des journalistes vers les lecteurs. Mais les « journalistes citoyens » ont changé la donne. Désormais, l’individu lambda, si il possède une information exclusive, si il est témoin d’un événement ou si il détient un scoop conséquent, qu’il diffuse via un site Internet, est susceptible d’intéresser le public. Aujourd’hui, le gros de l’information continue d’être fourni par les organes de presse traditionnels, qui disposent d’équipes de journalistes professionnels. Mais il semblerait que les sites d’information dont les contenus émanent de « journalistes citoyens » gagnent du terrain et pèsent sur l’opinion. En effet, avec Internet, les citoyens ont l’impression de se réapproprier la presse. La majorité des « journalistes citoyens » souhaite contribuer aux débats, participer à l’information, et vérifier la fiabilité de ce que racontent les journalistes mais non les remplacer.

Le développement des blogs et des sites d’informations sur Internet ont mis en difficulté les médias traditionnels (presse, radio et télévision) dans un contexte de grande concurrence, de déréglementation et de crise. Plébiscités par le public, qui apprécie de pouvoir accéder à une information gratuite, à une époque économiquement difficile, ces sites connaissent un succès grandissant. Après avoir dénigré le phénomène et essayé de le tenir à distance, les rédactions des journaux à grand tirage ont décidé d’en faire autant. Ainsi, aujourd’hui, tous les quotidiens nationaux et régionaux (Libération, Le Monde, Le Figaro, Ouest France, Sud-Ouest…) et les grand mensuels (L’Express, Le Nouvel Obs, Le Point…) possèdent un site Internet.

Une collaboration nécessaire entre journalistes professionnels et citoyens

Les "journalistes citoyens" représentent-ils une menace pour la presse traditionnelle ?
Les « journalistes citoyens » recherchent les informations, les analysent, les mettent en forme puis les diffusent sur le web, via leur blog ou leur journal en ligne. Ils apportent des témoignages, émettent des jugements, critiquent les médias et sont parfois militants. Ils ne sont pas professionnels mais peuvent s’en donner l’apparence, ignorant parfois les usages et le code de déontologie du journalisme. Et c’est bien là le problème. Le journalisme est un métier qui s’apprend. Les « journalistes citoyens » ne devraient pas se mettre en concurrence avec les journalistes professionnels. De même que ces derniers n’ont pas à se sentir menacés par l’émergence de ce nouveau type de rédacteurs, car ils représentent une source d’information riche et complémentaire.

Aujourd’hui, la presse doit être plus à l’écoute du public si elle veut survivre à l’ère numérique. Elle ne peut donc pas ignorer ces « journalistes citoyens » car ils font partie intégrante du web-journalisme. Ils doivent être considérés comme un atout, une énergie positive, qu’il convient de canaliser bien sûr. Les « journalistes citoyens » doivent être encadrés par des professionnels de l’information, qui possèdent un vrai savoir-faire et de l’expérience dans le métier. Les sites exclusivement tenus par des « journalistes citoyens » ne sont pas toujours fiables car le manque de professionnalisme engendre des erreurs. En revanche, le concept du journal d’information en ligne réalisé par des professionnels mais auquel les internautes peuvent contribuer, par le biais de commentaires, de forums ou par l’écriture d’articles fonctionne. Il représente certainement l’avenir du journalisme sur le web…

A lire dans la même thématique


Rédigé par Rébecca LAZZERINI, le Mardi 16 Février 2010 et lu 6118 fois.

Notez



Vous avez apprécié cette publication ?
Partagez cet article avec vos amis & contacts,
Par  Email Email , Facebook Facebook , Tweeter Tweeter , et  les autres reseaux sociaux Plus ...
& Recevez les nouvelles publications ,
Par Mail :
  



1.Posté par marie le 04/03/2010 14:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tout le monde a le droit de s'exprimer non ?
pour ce qui est de la carte de presse il y a de quoi rire, j'ai vus des copains de... qui on eut ce sesame sans trop de soucis et a l'inverse j'ai vus le retrait d'une carte a une journaliste qui l'avait depuis plusieurs annees pour la raison qu'elle etait en entreprise individuelle ??? elle editait deux magazines qui parlait de la faune, la flore, portrait d'artistes, actualite locales diverses, ce qu'elle faisait etait tres bien mais au sein de la commission il devait y avoir un copain d'un de ses concurent, bref ! tout cela pour dire que les titulaires de la carte ne voudraient qu'il y est qu'eux qui s'expriment et qui soit payes...

2.Posté par Max Harrington le 18/11/2010 14:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le citizen journalisme permet à tout citoyen de constituer une vision unique et sincère de l'information et favorise ainsi la liberté d'expression. Je pense que ce concept est bénéfique au journalisme actuel et permet de compléter l'information des évènements qui méritent d’être relatés et auxquelles les médias traditionnels ne s’intéressent pas ou n’ont pas les moyens de s’y intéresser. Si le sujet vous intéresse prenez le temps de consultez www.tipao.com un jeune site en pleine expansion. C'est un journal collaboratif très prometteur auquel je conseil de s'inscrire.
www.tipao.com



Contacts & infos légales
RollBox Thématiques @ lEuroMag
voyage
massages
geothermie
tablette tactile
automobile
quad sport
abris vélos
station lavage vélo
chocolat
ipad apple
iphone apple
smartphone
littérature
prévisions météo
programme tv
horoscope du jour
investir en bourse
réséaux sociaux
aérothermie
jeux de poker
rédaction contenu
kopi luwak
webmarketing
pigistes

Version - Aujourd'hui  lecteurs lEuroMag & Web TV © 2007 | buzz | redaction Actuellement  internautes sont connectés
Retrouvez lEuroMag magazine sur les Réseaux Sociaux
lEuroMag magazine sur Facebook lEuroMag magazine sur Twitter les Buzz du magazine lEuroMag via Google-Buzz lEuroMag magazine sur Netvibes Les Scoops de lEuroMag magazine sur Scoopeo les Videos de lEuroMag Magazine sur Dailymotion les Videos du magazine lEuroMag sur YouTube le Blog Buzz de lEuroMag magazine lEuroMag magazine sur votre iPhone Recevez la NewsLetter de lEuroMag magazine les Flux RSS du magazine lEuroMag

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer a un contact par Email Inscription Newsletter Hebdomadaire