Partager cet article avec vos amis et contacts via les reseaux sociaux

Les dérapages de la télé-réalité


Depuis le lancement de ce nouveau concept sur nos écrans, toute sorte d’émission à vu le jour mettant ses candidats en péril ou les ridiculisant complètement. Les jeunes gens sont prêts à tout aujourd’hui pour approcher le milieu du show-biz. Mais à quelles fins ? Retour sur une saga avec une analyse de ce phénomène et le dernier fait marquant : l’affaire Sisely !


Ils vendent leur virginité dans une émission de télé-réalité !

Les dérapages de la télé-réalité
Il est connu pour ses documentaires mais défraie aujourd’hui la chronique avec son nouveau concept télévisuel : l’australien Justin Sisely a eu une drôle d’idée ! La raison à cela, un genre de « télé-réalité docu » très… surprenant, faisant des promesses puritaines de jeunes gens avides leur passeport pour la célébrité. Le réalisateur a ainsi passé plus d'un an à rassembler des jeunes gens prêts à se vendre aux enchères pour perdre leur virginité !

Bien entendu, cette idée a fait polémique immédiatement. Pire, elle risque fortement d’emmener son initiateur devant un parterre de jurys beaucoup moins glam’ que le public, autrement dit face à la justice pour prostitution !

Pour Justin Sisely, l’émission ne sera donc pas produite en Australie mais à Las Vegas (où on peut finalement pêcher à son aise…) « Les participants seront payés 20.000 dollars (un peu moins de 16.000 euros) chacun et recevront 90% de la somme rapportée par leur virginité, 10% allant au bordel qui accueillera les enchères. » Depuis certains candidats se sont retirés… mais il en reste et chacun semble trouver une raison valable à cette nouvelle expérience : changer la vision qu’ont les gens du sexe, faire une rencontre, être attiré par l’idée même d’être acheté par un homme ou une femme

Cette affaire risque d’être le point de départ de rebellions et de l’organisation de manifestations en tout genre. Et c’est sans rappeler la proposition de Natalie Dylan, étudiante américaine, qui en septembre 2008, avait mis sa virginité à vendre pour un million de dollars afin de financer son cursus universitaire.

Ailleurs… en France

Les dérapages de la télé-réalité
Contrairement aux anglo-saxons, la télé française se refuse encore à divulguer ce genre de programmes, limitée par le CSA. Et se tourne vers des émissions plus « éducatives ». Depuis le début du mois d’avril, MTV diffuse tous les soirs à partir de 20h40 (du lundi au vendredi) Le sexe, mes parents et moi, un nouveau « documentaire réalité » qui parle… de sexe ! C’est avec l’intervention de Dr Drew, éminent spécialiste, qu’ un ado et ses parents parviennent à briser leurs tabous sur le sexe. L’objectif : que ce thème puisse être abordé au sein du cercle familial. Non, ce n’est pas sale le sexe !

TF1 fait un carton plein avec sa nouvelle émission L’Amour est aveugle, dont le concept est de découvrir la personne dans le noir. On oublie donc les attirances physiques et on reste concentrés sur la discussion (comment on dit encore : jeux de mains, jeux de malins ? euh… jeux de vilains !). Un de ses participants, Julien est devenu la nouvelle star du Web depuis sa diffusion vendredi 7 mai 2010, pour sa vidéo vue 2 000 000 de fois sur Youtube. TF1 a battu les records d’audience avec 3 400 000 téléspectateurs sur vendredi soir (première fois pour cette émission) et une dizaine de groupes et pages ont été créés à la gloire de Julien sur Facebook dont une des pages qui compte plus de 13 000 membres. Son franc-parler, sa maladresse en matière de drague (« si j’essaie de le faire sans sentiments, Paupaul ne se lève pas donc c’est pas la peine ») et ses colères « profondément saines » le rendent apparemment très attachant… ou fait-il l’objet de raillerie de ses compères ?

Plus encore, les producteurs français sont attachés à leurs vedettes ! Ainsi, Alexia Laroche-Joubert court toujours après sa protégée, Loana, grande gagnante de la première saison de Loft Story. L' ancienne directrice de la Star Ac' avait commencé en début d'année à filmer Loana 24h/24h, car la vie de Loana est faite de rebondissements et est vraiment passionnante ! Le tournage devait durer un an. Puis la jolie blonde a fait une grave dépression mais maintenant que tout va mieux, Alexia compte bien redémarrer le projet ! Reste à trouver un diffuseur…

Les ingrédients d’un concept ravageur

Les dérapages de la télé-réalité
Les français passent en moyenne 3h20 par jour devant la télévision et les enfants la regardent de plus en plus. Un enfant va 850 h à l’école et consomme 1300h de télévision par an. Des chiffres importants qui interpellent et suscitent le réflexion de bon nombre de sociologues. Mais la télé-réalité, c’est quoi au juste ?

Par définition, c’est une variante de la télévision traditionnelle qui a pour premier objectif de divertir. Plusieurs éléments la caractérisent. Tout d’abord, il s’agit d’enfermer les individus dans un même endroit pendant un laps de temps assez long (généralement de plusieurs mois). Ensuite, l’intérêt est de les filmer 24h/24 et de diffuser des extraits à la télévision ou par Internet, qui est un moyen essentiel de relayer ce que la télévision passe.

Troisième principe : l’autoélimination. Les candidats sont là ensemble pour se soumettre à un jeu, à des règles dont le but de s’éliminer afin qu’un candidat gagne (et parfois plusieurs). L’émission s’achève par la remise d’une récompense en espèces sonnantes et trébuchantes... et parfois a-t-il la chance de reporter le grand Amour (Aïe !).

Ces programmes mettent en avant des individus inconnus (ou pas très célèbres) qui apportent ce qu’ils sont dans un lieu défini. Cet accès à la célébrité, cette scène médiatique, autrement dit le quart d’heure de gloire à la Warhol, a un pouvoir de fascination et d’attraction extraordinaire. Tout le monde veut y passer… c’est devenu un moyen d’accomplissement personnel. Et on est prêt à tout pour y arriver ! Malgré les critiques indignées, l’audience est là. Et les producteurs en profitent.

Les risques à long-terme : quand l’homme devient un pur produit marchand

Les dérapages de la télé-réalité
Dans cette intitulé de « télé-réalité » n’a de réalité que le nom. Pourtant, la réalité est « cet ingrédient miracle grâce auquel le téléspectateur volage reste enfin collé à l’écran ».Et la machine n’est pas prête de s’arrêter, on réinvente sans cesse des formules, les développent. C’est devenu un phénomène mondial.

Chaque pays a sa chaîne de programmes et met en place des émissions qui conviennent à sa propre morale mais aussi aux valeurs de ses patriotes devenus de vrais télé-voyeurs. Ce sont aussi des séries que l’on regarde d’une année à l’autre en renouvelant un peu la forme et qui s’installent durablement dans le paysage audiovisuel.

L’ Amérique est le premier laboratoire cathodique du monde et bon nombre de ses émissions sont adaptées partout ailleurs dans le monde. En Europe, c’est la société de production télévisuelle Endemol qui se trouve derrière la plupart des programmes de télé-réalités diffusés. La société néerlandaise est partie du principe qu’on pouvait décliner un produit cathodique et regarder les réactions que les individus peuvent avoir les uns avec les autres.

Mais la télé-réalité, à travers son empire, a entraîné avec elle une nouvelle crédulité et une perte de religieux. Explications… Les modes de socialisation qui existaient auparavant (le Parti, l’Eglise, l’Ecole, etc.) apprenaient aux individus à exister ensemble. Mais ont progressivement disparus ! Les individus se sont donc retrouvés face à eux-mêmes et la consommation cathodique n’a fait que croître d’année en année. La télévision est devenue une sorte d’apprentissage pour chacun d’entre nous sur la façon dont nous devons nous comporter.

Des sociologues américains vont jusqu’à considérer que le télévision est une deuxième école voire un troisième parent, pire le premier point commun qu’ont les individus entre eux. Donc danger il y a, à commencer par cette apologie du voyeurisme. Nous observons des individus qui nous ressemblent et nous dévoilent leur vie. Mais au final, nous ne faisons qu’observer des gens qui se regardent ! On ne flatte pas le talent d’individus. Leur seul talent étant de passer à la télévision. Chacun se raconte soi-même. Et d’une certaine façon, cela ne fait qu’exacerber les conflits entre les personnes. Nous ne cherchons pas à comprendre les candidats, mais parce qu’il y a spectacle et qu’il faut susciter l’intérêt du téléspectateur, ils animent le conflit. Le but est de gagner sur l’autre ! Alors finalement, la télé-réalité donne le mauvais exemple sur les comportements que chacun doit adopter envers l’autre.

Une question reste donc suspendue à mes lèvres : les dérives seront-elles encore plus importantes et quelles conséquences cela aura-t-il sur notre comportement et notre manière d’appréhender les rapports humains dans les années à venir?

A lire également sur le même sujet :


Rédigé par Emilie Di Vincenzo, le Samedi 15 Mai 2010 et lu 7461 fois.

Notez



Thématique similaire

Contacts & infos légales
RollBox Thématiques @ lEuroMag
voyage
massages
geothermie
tablette tactile
automobile
quad sport
abris vélos
station lavage vélo
chocolat
ipad apple
iphone apple
smartphone
littérature
prévisions météo
programme tv
horoscope du jour
investir en bourse
réséaux sociaux
aérothermie
jeux de poker
rédaction contenu
kopi luwak
webmarketing
pigistes

Version - Aujourd'hui  lecteurs lEuroMag & Web TV © 2007 | buzz | redaction Actuellement  internautes sont connectés
Retrouvez lEuroMag magazine sur les Réseaux Sociaux
lEuroMag magazine sur Facebook lEuroMag magazine sur Twitter les Buzz du magazine lEuroMag via Google-Buzz lEuroMag magazine sur Netvibes Les Scoops de lEuroMag magazine sur Scoopeo les Videos de lEuroMag Magazine sur Dailymotion les Videos du magazine lEuroMag sur YouTube le Blog Buzz de lEuroMag magazine lEuroMag magazine sur votre iPhone Recevez la NewsLetter de lEuroMag magazine les Flux RSS du magazine lEuroMag

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer a un contact par Email Inscription Newsletter Hebdomadaire