lEuroMag magazine


Partager cet article avec vos amis et contacts via les reseaux sociaux

la sexsomnie ou somnambulisme sexuel

La sexsomnie, un phénomène de somnambulisme sexuel


La sexsomnie est un trouble parasomniaque très spécial. La sexsomnie est une sorte de somnambulisme sexuel qui n’a rien d’une perversion ou d’une anormalité. La sexsomnie est provoquée par une difficulté à gérer ou à surmonter notre stress et nos fantasmes inexprimés.


La sexsomnie, du somnambulisme sexuel

La sexsomnie (et non sexomnie comme on peut le lire souvent) est un trouble du sommeil caractérisé par un comportement sexuel brutal. La sexsomnie peut toucher aussi bien les hommes que les femmes. Lorsque le trouble survient, le sujet est complètement inconscient et ne réalise pas la gravité de ses actes. Endormie, la personne atteinte de sexsomnie peut se mettre subitement à se masturber ou encore à mimer un véritable acte sexuel avec érection, éjaculation, etc. La personne assouvit son besoin sur tout ce qui peut être à sa portée. Souvent le ou la partenaire endormi(e) à côté en fait les frais et se transforme en objet sexuel contre son gré. Le sexsomniaque va tout d’un coup faire l’amour à sa partenaire contre sa volonté. Le sexsomniaque peut devenir extrêmement violent. Sa force se décuple, il ne se rend pas compte de ses actes. Il ne sera satisfait que lorsqu’il aura assouvi ses pulsions. Une fois, le somnambulisme passé, il continuera à dormir comme si de rien n’était. Le matin, le réveil peut être brutal lorsqu’il réalise ce qu’il a fait subir à la personne à ses côtés. Si la partenaire peut être traumatisé, le sexsomniaque, lui, n’en aura gardé aucun souvenir.
La sexsomnie n’est pas un vice mais plutôt un handicap. La sexsomnie est une maladie méconnue voire tabou. Pourtant il est bien prouvé que le sexsomniaque agit contre sa volonté. Il souffre d’un vrai problème médical qui requiert des soins. La sexsomnie est une maladie qui peut nous arriver n’importe quand. Des problèmes de stress, des fantasmes inexprimés suffisent pour développer la sexsomnie. Mais comme toute maladie, la sexsomnie peut être contrôlée.

La sexsomnie et ses malades

Perversion ? Nymphomanie ? Érotomanie ? Pas du tout. La sexsomnie est une vraie maladie, et non une anomalie, qui peut être très difficile à vivre. Comment réagir lorsque l’on se réveille avec un préservatif et qu’on ne se souvient pas de ce qui s’est passé au cours de la nuit ? Ou que votre partenaire vous accuse d’avoir essayé de la violer ? Le sexsomniaque est bien souvent incompris. Trop souvent, les malades sont jugés, ou considérés comme des monstres. Leurs partenaires prennent peur et s’inquiètent de ce qu’il peut se produire la nuit tombée. Le sexsomniaque ne ressent pas la fatigue et peut assouvir ses pulsions pendant des heures entières. Difficile alors d’avoir une vie de couple normale. La nuit venue, le partage est inexistant. Dans son somnambulisme, le malade ne pense qu’à lui. Une fois réveillé, la découverte de ses actes peut entrainer un vrai malaise psychologique chez le malade. Tout comme son partenaire, il peut développer une peur de s’endormir et de replonger dans la maladie contre son gré.
La sexsomnie peut être la cause de nombreuses ruptures. Le sexsomniaque, s’il est célibataire, peut être aussi complètement traumatisé lorsqu’il fera une nouvelle rencontre. Faut-il l’annoncer clairement dès que l’on rencontre quelqu’un ? Pas facile. Si le ou la partenaire fait preuve de compréhension, il ou elle peut vous demander de consulter un médecin. Pourtant il est difficile de faire face à la sexsomnie, de s’avouer sexsomniaque et d’en parler à un médecin spécialisé. Il faudra alors envisager de faire un séjour dans un centre de sommeil.

Sexsomnie, comment s’en débarrasser

Lorsque l’accès de sexsomnie est occasionnel, il n’est pas obligatoire de consulter. En revanche, si le phénomène se répète, parler à un médecin ne peut vous faire que du bien. Ce qui est sûr, c’est qu’il est presque impossible de venir à bout seul de la sexsomnie. Le centre du sommeil est sans doute le meilleur endroit pour en parler. Des spécialistes vous écouteront et vous aideront à guérir.
Toutefois, la prise en charge en centre peut être assez longue. Vous devrez pendant un temps continuer à vivre avec la maladie. Pour réduire les effets de la sexsomnie, il faut arrêter alcool, drogue et tout ce qui peut modifier votre comportement. Surtout n’essayez pas de vous lier les mains ou encore de prendre des somnifères. Il vaut mieux faire face à ses problèmes et discuter paisiblement avec son ou sa partenaire. Essayez d'identifier ce qui vous stresse ? Pourquoi ne pas exprimer ouvertement ses fantasmes à son partenaire pour les assouvir en étant réveillé et consentant des deux côtés ? Ce sont déjà de bonnes pistes pour réduire les effets de la sexsomnie en attendant de consulter un spécialiste qui vous prendra en charge.
Si vous êtes victime de votre partenaire sexsomniaque, mieux vaut être compréhensif et ne pas le brusquer. Votre partenaire n’est pas un monstre pervers. Il est tout simplement malade.

La sexsomnie, à lire dans la même thématique


, le Mardi 13 Septembre 2011.
Cet article à déjà été Lu 36499 fois !
Notez

Thèmatiques abordées et traitées dans cette publication : maladie sexuel, sexsomniaque, sexsomnie, somnambulisme, trouble sommeil


Vous avez apprécié cette publication ?
Partagez cet article avec vos amis & contacts,
Par  Email Email , Facebook Facebook , Tweeter Tweeter , et  les autres reseaux sociaux Plus ...
& Recevez les nouvelles publications ,
Par Mail :
  



1.Posté par Liliane BABET le 31/01/2012 23:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tombé sur cet article via Google, je vous remercie pour ces infos fortement utiles.

2.Posté par barbe le 08/06/2014 01:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

urinoir pour femmes sodomi extremes pipes exhib 0681948823 humiliations 4 rue jean moulin 33290 parempuyure barbe

3.Posté par merci le 17/12/2014 10:44 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour après avoir lu j''ai pu constater que mon partenaire est bien sexsomaniaque. J''avou que j''ai eut un gros tromatisme je m''en suis déclaré de gros gonflement à la bouche.
Il était violent tous en me touchant la poitrine le la partie X.



Contacts & infos légales
RollBox Thématiques @ lEuroMag
voyage
massages
geothermie
tablette tactile
automobile
quad sport
abris vélos
station lavage vélo
chocolat
ipad apple
iphone apple
smartphone
littérature
prévisions météo
programme tv
horoscope du jour
investir en bourse
réséaux sociaux
aérothermie
jeux de poker
rédaction contenu
kopi luwak
webmarketing
pigistes

Version - Aujourd'hui  lecteurs lEuroMag & Web TV © 2007 | buzz | redaction Actuellement  internautes sont connectés
Retrouvez lEuroMag magazine sur les Réseaux Sociaux
lEuroMag magazine sur Facebook lEuroMag magazine sur Twitter les Buzz du magazine lEuroMag via Google-Buzz lEuroMag magazine sur Netvibes Les Scoops de lEuroMag magazine sur Scoopeo les Videos de lEuroMag Magazine sur Dailymotion les Videos du magazine lEuroMag sur YouTube le Blog Buzz de lEuroMag magazine lEuroMag magazine sur votre iPhone Recevez la NewsLetter de lEuroMag magazine les Flux RSS du magazine lEuroMag

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer a un contact par Email Inscription Newsletter Hebdomadaire