Partager cet article avec vos amis et contacts via les reseaux sociaux

Stéphane Rousseau : l'humour chirurgical


A 44 ans, Stéphane Rousseau entame une nouvelle vie. Sur les planches depuis début avril, l’humoriste revient en France avec un spectacle qui lui ressemble plus ! Cette nouvelle tournée est le signe d'une renaissance. L'humoriste québécois se livre avec beaucoup de sincérité et décide cette fois, de faire table rase de ses blessures... Rencontre avec un artiste au rire contagieux !


Stéphane Rousseau, Il a conquis la France

Repéré à travers une émission de radio qu’il animait dans un petit village de son Québec natal, Stéphane Rousseau deviendra à 25 ans la vedette d’une des plus grosses émissions de CKMF. « La Radio a été un bon tremplin. J’ai tenté une première expérience dans l’entreprise où mon père travaillait mais je ne me sentais pas à l’aise ». La même année, en 1991, il débute dans le festival Juste pour rire à Montréal qui va le propulser immédiatement parmi les stars et obtient de nombreuses récompenses.

En 2001, il entame une série de spectacles au Bataclan à Paris. En 2007, il débute une collaboration avec Franck Dubosc sur La nuit des duos. Les deux comiques vont devenir des inséparables et président ensemble la 2e édition des Parlementeries Juste pour rire en 2009. « Travailler avec Francky est toujours une expérience inoubliable. Travailler avec quelqu’un en général est toujours intéressant. Mais je crois, que vraiment, à chaque fois, on apprend beaucoup l’un de l’autre. Cette collaboration enrichit notre travail respectif. Nous fait évoluer. »

Ses spectacles font salle combe. Il revient cette année sur le devant de la scène avec un nouveau one man, Les confessions de Rousseau, où il se raconte sans censure ni pudeur, et pour lequel il a appris à faire chavirer les cœurs de son public entre joie et émotion. Papa depuis un an, c’est un humoriste foncièrement humain et touchant que l’on retrouve, l’âme torturée et prédisposé à de multiples aveux.

Stéphane Rousseau, "Le clown est triste"

La star de l’humour venue du Québec revient avec un one man savoureux et intime, placé sous le signe du rire et des pleurs. C’est avec beaucoup de sincérité et d’humour qu’il aborde pour la première fois, des sujets très intimes voire sensibles. Dans Les confessions de Rousseau, Stéphane Rousseau raconte le décès de son père et la naissance de son fils, sujets pour lesquels il ne dissimule jamais son émotion. « Le décès de mon père a été une terrible épreuve. Alors en parler sur scène, cela a été très compliqué. Il a aussi fallu faire entendre l’idée à mon producteur… Mais pour moi, c’était essentiel et cela me permet d’en faire le deuil. Je ne pouvais pas retrouver la scène et mon public sans partager avec eux ce qui me touche et ce que je vis ».

Son fils, né prématuré grave, a chamboulé sa vie et sa vision des choses. « Mon enfant est né avec deux mois et demi d’avance. Pendant trois mois, nous avons vécu à l’hôpital. Il représente mes plus grandes angoisses, mes inquiétudes mais surtout mon plus grand bonheur. Il est tout, il occupe ma vie et me donne le sourire ». Stéphane Rousseau se définit par la fameuse phrase « le clown est triste ». Affecté par la mort de sa mère à ses 12 ans, il traîne avec lui des blessures, une douleur dont il ne parvient pas encore à guérir. « Les femmes qui ont partagé ma vie m’ont toujours dit qu’il y avait en moi quelqu’un de très marrant mais aussi de très sombre. J’aime rire. J’ai toujours fait rire ma famille, je faisais rire ma mère pour l’aider à aller mieux. Je crois que grâce à elle, je n’ai jamais eu à me demander ce que je voudrais faire plus tard… ».

Stéphane Rousseau, Plus attiré par la comédie ...

Pour avancer dans sa carrière artistique, Stéphane Rousseau est devenu adepte du doute. « C’est ma plus grande qualité et mon plus grand défaut ». S’il avoue qu’auparavant il faisait tout pour plaire et jouait de son image, notre québécois a depuis changé, prêtant plus d’attention à ses désirs profonds. « Le plus dur reste de faire exactement ce qu’il nous plait. Car on est dans l’échange. Je doute à chaque fois que je rentre sur scène, que j’en ressors ,etc. Mais je crois sincèrement qu’il ne faut pas être trop en confiance. Il faut toujours essayer de prendre du recul ».

L’artiste a plusieurs cordes à son arc. Entre danse, chant et peinture, il nous présente un spectacle à « l’équilibre parfait ». Attentif aux réactions de son public, sa condition intrinsèque est la perfection. « Chaque soir, je vais corriger quelque chose dans mon texte ou ma représentation. Des fois, ça ne tient qu’à une virgule ». Stéphane Rousseau défend « un humour chirurgical », où chaque détail de son spectacle a une place incontestable. « C’est comme en médecine, il faut prendre compte de tous les indices ».

Et pourtant, s’il exalte sur scène un humour de séducteur alliant les performances, ce bateleur avoue être avant tout plus comédien que comique. Son dernier rôle dans la comédie de Mickael Youn, Fatal (sortie le 16 juin 2010) lui a permis de renouer avec les planches du cinéma mais surtout avec un monde qui le passionne et l’impressionne toujours plus. « J’ai encore une fois découvert un nouvel univers, me suis enrichi au contact d’une personnalité très étonnante.

Mickael est un artiste actuel. J’ai adoré
». « Finalement je ne sais jamais très bien qui je suis : le chanteur, le comique, le danseur ou le comédien. Même si je garde une préférence pour le cinéma » (sourires). Une belle actualité de prévu, qui va pouvoir nous permettre à nous public, d’apprécier ses innombrables talents ! En attendant comme dirait l'humoriste, "je vous fais de grosses bises"!

Suggestion de lecture dans la même thématique :


Rédigé par Emilie Di Vincenzo, le Lundi 17 Mai 2010 et lu 6244 fois.

Notez




Contacts & infos légales
RollBox Thématiques @ lEuroMag
voyage
massages
geothermie
tablette tactile
automobile
quad sport
abris vélos
station lavage vélo
chocolat
ipad apple
iphone apple
smartphone
littérature
prévisions météo
programme tv
horoscope du jour
investir en bourse
réséaux sociaux
aérothermie
jeux de poker
rédaction contenu
kopi luwak
webmarketing
pigistes

Version - Aujourd'hui  lecteurs lEuroMag & Web TV © 2007 | buzz | redaction Actuellement  internautes sont connectés
Retrouvez lEuroMag magazine sur les Réseaux Sociaux
lEuroMag magazine sur Facebook lEuroMag magazine sur Twitter les Buzz du magazine lEuroMag via Google-Buzz lEuroMag magazine sur Netvibes Les Scoops de lEuroMag magazine sur Scoopeo les Videos de lEuroMag Magazine sur Dailymotion les Videos du magazine lEuroMag sur YouTube le Blog Buzz de lEuroMag magazine lEuroMag magazine sur votre iPhone Recevez la NewsLetter de lEuroMag magazine les Flux RSS du magazine lEuroMag

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer a un contact par Email Inscription Newsletter Hebdomadaire