lEuroMag magazine


Partager cet article avec vos amis et contacts via les reseaux sociaux

Sexualité : vivez le sexe sans risque

Mononucléose, mycose, herpès génitale, herpès vaginale, condylome, sida : les dangers de notre sexualité !


Mononucléose, mycose, herpès génitale, herpès vaginale, condylome, sida : les dangers de notre sexualité ! Une vie sexuelle épanouie veut dire non aux différentes infections. Ces maladies sont dans la plupart méconnues des adolescents à part les plus classiques tel que la mycose, l’herpès vaginale, le condylome et surtout le SIDA.


Les dangers de notre Sexualité : la mononucléose, les mycoses vaginales

Le risque commence dès les premiers baisers, il est bon pour sentir des vibrations mais non sans risque. La mononucléose infectieuse, souvent surnommée "maladie du baiser", se transmet par la salive, est une infection bénigne. Seul remède : beaucoup de repos. On peut être porteur du virus de la mononucléose sans en ressentir les symptômes. Elle touche préférentiellement les adolescents et les jeunes adultes. Les symptômes surviennent de quatre à six semaines après l'infection. La personne infectée fait de la fièvre, ressent des maux de tête, une grande fatigue, voilà les premiers signes de la mononucléose. L'état de fatigue peut persister pendant des mois alors que les autres symptômes disparaissent généralement après trois semaines.

Les mycoses vaginales sont souvent des infections récidivantes, voire chroniques. Le vagin héberge un ensemble de microbes qui vivent en harmonie. Si l'un d'eux vient à dominer, l'équilibre est rompu. Les principales raisons de cette rupture est le stress, un déséquilibre hormonal ou une mauvaise hygiène locale. Apparaissent alors des démangeaisons, qui signent souvent la présence massive d'un champignon microscopique "Candida albicans". Aux démangeaisons s'ajoutent des sensations de brûlures locales et des pertes blanches. Parfois, une fréquente envie d'uriner. Les mycoses vaginales se soignent avec des médicaments antifongiques qui existent sous forme de comprimés, d'ovules ou de pommade. L'homéopathie vient à bout des infections récidivantes.

Les dangers de notre Sexualité : l'herpès génitale, l'herpès vaginale

L'herpès génitale est une infection sexuellement transmissible. Le premier contact de l'organisme avec le virus de l'herpès génitale se produit lors d'un rapport sexuel, avec ou sans pénétration, avec une personne présentant des lésions sur le sexe, les fesses ou les cuisses ou simplement porteuse du virus, sans symptôme. Un rapport sexuel mettant en contact la bouche avec le sexe peut être à l'origine d'une transmission du virus de l'herpès labial (le bouton de fièvre) sur les parties sexuelles. L'inverse est également possible. Les premiers signes sont des démangeaisons, des brûlures, des picotements. Ensuite, de petites vésicules apparaissent, groupées en bouquets sur les régions atteintes. Les vésicules éclatent pour laisser place à de petites érosions suintantes douloureuses; c'est ensuite l'apparition de croûtes qui signent la fin de la crise qui aura duré huit jours. Chez la femme, la vulve, la région anale et l'entrée vaginale sont atteintes, chez l'homme, le gland, le fourreau, le sillon balano-préputial et la région anale. Des traitements efficaces existent pour limiter la douleur, la fréquence des crises et réduire la contagiosité.

L'herpès vaginale se transmet que par contact direct avec les lésions vésiculeuses. Le virus peut passer de la région buccale aux parties génitales puis arrivée jusqu'au vagin. Ces petites lésions sont cachées à l'intérieur du vagin. Après une période de deux à douze jours, la région affectée fera l'objet de picotement et de démangeaisons à l'intérieur de la cavité vaginale. Cette affection pourra être accompagnée de fièvre, de fatigue ou/et de malaises. Consulter son médecin dès l'apparition du moindre symptôme, voire même en cas de doute sur une éventuelle contamination. L'herpès génitale et l'herpès vaginale est très dangereuse pour la femme enceinte. Une contamination du bébé est possible lors de l'accouchement.

Les dangers de notre Sexualité : les condylomes, le sida

Les condylomes ano-génitaux sont provoqués par un virus, le human papillomavirus. Ce virus est une des causes importante du cancer du col de l’utérus et de l’anus. Habituellement, le virus s’attrape lors d’un contact sexuel direct des organes génitaux, qu’il y ait pénétration ou pas, avec une personne infectée par le virus. La transmission peut aussi se produire par un contact avec des sécrétions génitales infectées. La période d’incubation s’étale sur environ un à huit mois. Des petites verrues apparaissent ressemblant à des petites crêtes de coq, de simples boutons, ou des lésions plates et peuvent être roses, rouges, grises ou de la même couleur que la peau. Les condylomes ne causent habituellement aucune douleur. À l’occasion, ils sont accompagnés d’irritation ou de démangeaisons, et ils saignent rarement. Chez l’homme, c’est sur le pénis que l’on retrouve le plus fréquemment les condylomes. Le scrotum, l’anus et rarement la bouche peuvent aussi être atteints. Chez la femme, le col de l’utérus est le site le plus fréquent de condylomes. Le vagin, la vulve, l’anus et rarement la bouche peuvent aussi être atteints. Au moindre doute, consultez votre médecin.

Infection VIH (Virus de l'Immunodéficience Humaine) le sida, se transmet par les liquides corporels principalement par le sang mais aussi par le sperme , les sécrétions vaginales et le lait maternelle. Dans les semaines qui suivent l’infection, environ le tiers des personnes touchées présentent des symptômes semblables à ceux de la grippe ou de la mononucléose. Le virus peut vivre dans l’organisme pendant de nombreuses années sans provoquer de symptômes. L’organisme commence à donner des signes qu’il s’épuise. Certains symptômes deviennent plus fréquents, persistants et parfois chroniques. Diverses maladies peuvent survenir. Un test de séropositivité sera effectué en cas de doute.

Les dangers de notre Sexualité, sélection de publication à consulter


Rédigé par Fabienne Rafidiharinirina, le Mardi 4 Janvier 2011.
Cet article à déjà été Lu 35625 fois !
Notez



Vous avez apprécié cette publication ?
Partagez cet article avec vos amis & contacts,
Par  Email Email , Facebook Facebook , Tweeter Tweeter , et  les autres reseaux sociaux Plus ...
& Recevez les nouvelles publications ,
Par Mail :
  



1.Posté par Alice le 14/03/2014 15:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est important de se préserver des risques liées à la sexualité, d'autant plus avec le nombre de site de rencontres coquines qui fleurissent sur internet. Personellement, je ne le cache pas, je vais souvent sur ce genre de site, d'ailleurs vous pourrez voir mon profil sur ce site de rencontres coquines, et j'avoue que je ferai encore plus attention après avoir lu cette article.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

La rédaction du magazine lEuroMag et le rédacteur web qui à rédigé cet article, vous invite à réagir à cet article en utilisant le module "commentaire" disponible ci-dessus. Les commentaires laissés par les internautes constituent un forum de discussion public, civique et civilisé qui a pour but d'enrichir la présente publication éditoriale. En tant que lecteur de notre magazine et internaute responsable, il est de votre devoir de nous signaler la présence de propos déplacés ou offensants dans les commentaires de nos articles en utilisant le formulaire de contact prévu à cet effet, disponible a cette adresse : http://www.leuromag.fr/contact-webmaster. Pour des raisons législatives, les informations de votre connexion internet (FAI, IP, Host, Email...) sont conservées pour une durée indéterminée et cela pour tout commentaire soumis.



Contacts & infos légales
RollBox Thématiques @ lEuroMag
voyage
massages
geothermie
tablette tactile
automobile
quad sport
abris vélos
station lavage vélo
chocolat
ipad apple
iphone apple
smartphone
littérature
prévisions météo
programme tv
horoscope du jour
investir en bourse
réséaux sociaux
aérothermie
jeux de poker
rédaction contenu
kopi luwak
webmarketing
pigistes

Version - Aujourd'hui  lecteurs lEuroMag & Web TV © 2007 | buzz | redaction Actuellement  internautes sont connectés
Retrouvez lEuroMag magazine sur les Réseaux Sociaux
lEuroMag magazine sur Facebook lEuroMag magazine sur Twitter les Buzz du magazine lEuroMag via Google-Buzz lEuroMag magazine sur Netvibes Les Scoops de lEuroMag magazine sur Scoopeo les Videos de lEuroMag Magazine sur Dailymotion les Videos du magazine lEuroMag sur YouTube le Blog Buzz de lEuroMag magazine lEuroMag magazine sur votre iPhone Recevez la NewsLetter de lEuroMag magazine les Flux RSS du magazine lEuroMag

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer a un contact par Email Inscription Newsletter Hebdomadaire