Partager cet article avec vos amis et contacts via les reseaux sociaux

Les origines de la galette des rois


histoire, religion et cuisine traditionnelle ont créé la galette des rois que le peuple mange chaque année.


Les origines de la galette des rois
La galette qui nous ravit chaque année a toute une histoire de croyances et de saveurs. Cette galette dite des Rois est le gâteau servi traditionnellement pour la fête religieuse de l'Epiphanie. L'Épiphanie est une fête chrétienne qui célèbre la présentation de Jésus aux trois Rois Mages . Cette fête a lieu le 6 janvier qui n'est pas forcément le premier dimanche après le 1er janvier, comme le mentionnent tous les calendriers publiés en France. Épiphanie est un mot d'origine grecque. « Ἐπιφάνεια Epiphaneia » qui signifie « manifestation » ou « apparition » . La fête a des sens différents selon les confessions, laquelle célèbre la visite des rois mages à l'enfant Jésus. L'évangile de Mathieu ne révèle pas le nombre de mages et ne mentionne pas non plus qu'ils sont rois. Ils viennent d'Orient, ce qui nous laisse entendre qu'il pouvait s'agir de membres d'une classe sacerdotale importante au pouvoir politique, scientifique et religieux. Les cadeaux au nombre de trois tiennent également leurs rôles; l'or représente la légitimité de Jésus en tant que souverain, l'encens incarne la puissance divine, et la myrrhe ramène au monde des mortels.

Les origines de la galette des rois
Au XIe siècle les chanoines du chapitre de Besançon se mirent à désigner leur futur dirigeant en cachant une pièce d'argent dans un pain. Peu à peu d'autres congrégations adoptèrent cette coutume. Le pain se transforma en brioche, sorte de pâte à pain "améliorée". Ainsi, on servait la fougasse ou fougaço dans le Languedoc, la coque en Ariège, parfois garnie de fruits confits comme le royaume provençal ou de grains d'anis comme le garfou du Béarn. On trouvait aussi des fouaces ou fouées dans le Perche. Le gâteau servi en Bresse était une flamusse à la farine de maïs ou de sarrasin; en Normandie on servait des garots. Enfin, dans le Périgord certaines familles ne mangeaient pas la brioche mais une grande quantité de beignets appelés crépeaux ou pâtissous.Quant à la fève, elle doit son nom à la légumineuse (sorte de haricot) placée dans la galette, remplacée par une pièce d'argent, voire d'or chez les plus fortunés. En 1870 la première fève en porcelaine fait son apparition, puis des petits objets en plastique hétéroclites sont confectionnés et plus récemment des santons, ou même des héros de dessins animés! en céramique. On est désormais bien loin de la fête religieuse !

Autrefois, la fève désignait le "Roi du jour" ou "Roi de la Fève"et celui qui l'avait reçue devait rendre la galette le dimanche suivant. Ainsi les gourmands pouvaient-ils se régaler plusieurs semaines ou la totalité du mois de janvier ! Aujourd'hui, le sud de la France semble avoir conservé davantage la tradition, puisque le gâteau des Rois demeure le plus souvent une couronne briochée, parfois aromatisée de citron et décorée de fruits confits, couronne dont la forme s'apparente à une roue, symbole de la terre et des champs qui évoque un ancien rite agraire : l'appel du printemps après l'hiver. Cependant, à l'image de ce qui se pratique au nord de la Loire on consomme aussi des galettes en pâte feuilletée garnie de frangipane.

Origine de la tradition:

Cette pratique trouverait son origine dans les Saturnales. (fêtes accompagnées de grandes réjouissances, célébrées en l'honneur du dieu Saturne pendant lesquelles les esclaves jouissaient d'une apparente liberté et où tout était permis.)
D’abord du 17 au 21 décembre, puis plus tard du 17 au , cette fête de la liberté inversait l’ordre des choses et pendant un temps, les esclaves devenaient les maîtres et inversement. On suspendait des figurines au seuil des maisons et aux chapelles des carrefours. On servait des cochons de lait dans des banquets qui donnaient lieu à de véritables ripailles.Dans la Rome antique, les Romains utilisaient la fève comme bulletin de vote pour élire le roi du festin lors de ces fêtes.


Mots clé : bijoux, boulangerie, cadeaux, couronne, encens, fève, frangipane, galette, gateau, histoire, jésus, mage, mages,myrrhe, offrandes, or, pâtisserie, religion, roi, tradition, voyages

Rédigé par Caroline Roger, le Samedi 30 Août 2008 et lu 11386 fois.

Notez

Thèmatiques abordées et traitées dans cette publication : bijoux, boulangerie, cadeaux, couronne, encens, frangipane, fève, galette, gateau, histoire, jésus, mage, mages, myrrhe, offrandes, or, pâtisserie, religion, roi, tradition, voyages



Contacts & infos légales
RollBox Thématiques @ lEuroMag
voyage
massages
geothermie
tablette tactile
automobile
quad sport
abris vélos
station lavage vélo
chocolat
ipad apple
iphone apple
smartphone
littérature
prévisions météo
programme tv
horoscope du jour
investir en bourse
réséaux sociaux
aérothermie
jeux de poker
rédaction contenu
kopi luwak
webmarketing
pigistes

Version - Aujourd'hui  lecteurs lEuroMag & Web TV © 2007 | buzz | redaction Actuellement  internautes sont connectés
Retrouvez lEuroMag magazine sur les Réseaux Sociaux
lEuroMag magazine sur Facebook lEuroMag magazine sur Twitter les Buzz du magazine lEuroMag via Google-Buzz lEuroMag magazine sur Netvibes Les Scoops de lEuroMag magazine sur Scoopeo les Videos de lEuroMag Magazine sur Dailymotion les Videos du magazine lEuroMag sur YouTube le Blog Buzz de lEuroMag magazine lEuroMag magazine sur votre iPhone Recevez la NewsLetter de lEuroMag magazine les Flux RSS du magazine lEuroMag

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer a un contact par Email Inscription Newsletter Hebdomadaire