Partager cet article avec vos amis et contacts via les reseaux sociaux

Les femmes et l’alcool : un fléau

l'alcoolisme au féminin : un vrai danger et une réelle urgence !


Les femmes et l’alcool : fragiles, vulnérables, dépressives, sensibles, les femmes sont plus de 80% à justifier leur addiction à l'alcool et à l'alcoolisme suite à des problèmes psycho-affectifs, notamment celles âgées entre 35 et 50 ans. Si les chiffres attestent d’un certain nombre de faits et de cas d'alcoolisme, il faut pourtant aller chercher plus loin pour comprendre ce fléau de l'alcool au féminin ...


Les hommes seraient plus résistants à l'alcool que les femmes !

En effet, contrairement à l’homme, le métabolisme féminin serait plus enclin à développer cette dépendance à l'alcool. Par ailleurs, de plus en plus de mères luttent pour ne plus faire ménage avec la bouteille malheureusement devenue leur principale priorité. Pourquoi sont-elles aussi nombreuses à se voir retirer la garde de leurs enfants ? Preuve d’irresponsabilité ou réelle pathologie, la réponse n’est pas si évidente. Essayons de comprendre les causes qui conduisent ces femmes à devenir alcoolique. Les chiffres paraissent rassurants de prime abord : « en 20 ans, le taux de mortalité lié à la consommation chronique d'alcool a chuté d'environ 40% ». Pourtant les chiffres de ces dernières années sont moins affirmatifs, et c’est sans compter sur l’augmentation des ventes d’alcool en France qui restent parmi les plus élevées d'Europe. Selon le lieu d’habitation et la profession, des disparités apparaissent concernant la mortalité liée à la consommation d'alcool. Par exemple, le taux de mortalité lié à la consommation excessive d'alcool est près de 5 fois supérieur chez les femmes dans le Nord-Pas-de-Calais par rapport à la région Midi-Pyrénées. Mais il existe une raison à l'alcoolisme des femmes : leur corps est physiologiquement moins résistant à l'alcool que celui des hommes. Ceci tient à différents facteurs. D'abord, un enzyme est impliqué dans le métabolisme de l'alcool. Or, les femmes sont plus sensibles à cet enzyme. De plus, l'alcool est plus facilement soluble dans l'eau que dans la graisse. Or, le corps des femmes contient moins d'eau et plus de tissus adipeux que celui des hommes, à poids et tailles égaux. Par dessus cela, s’ajoutent des dérèglements liés aux menstruations. En effet, les hormones ovariennes étant plus actives durant les règles, ces fluctuations viennent affecter la consistance de l'alcool, rendent les femmes plus sujettes aux risques de cancer du sein, sans parler de la prise de la pilule et de la ménopause. Ces derniers facteurs augmentent la vulnérabilité. Les maladies courantes liées à l’alcool telles que la cirrhose du foie se développent aussi plus rapidement que chez l’homme.

La première cause de l'alcoolisme féminin : la dépression !

La consommation excessive d'alcool est souvent liée à un mal être profond. Votre vie a subi des changements, votre conjoint est parti, rien ne va plus au travail, vous vous sentez seule, vous avez besoin d’oublier des moments pénibles et vous vous retournez vers l’ami Ivresse. Un soir, puis un autre, et encore un. S’enclenche alors une lutte effrénée contre ces milliers de petits démons installés en vous. Votre corps se montre lâche. Et votre cerveau ne peut plus rien contrôler. Vous devenez petit à petit une femme alcoolique. Derrière l’envie de boire, se cache souvent une maladie notoire : la dépression. Vous êtes fatiguée, nerveuse, vous avez de vraies difficultés à vous concentrer, votre vie semble décolorée et sans intérêt… Tous ces signes indiquent un début de dépression. Pourtant vous vous refusez à y songer car même si la dépression a été reconnue comme étant la maladie du siècle, cela reste encore une tare. Aujourd’hui, de nombreux traitements existent pour se libérer de ces maux, qu’ils soient médicamenteux ou thérapeutiques. Et pourtant le refuge de l’alcool semble être le meilleur exutoire. Si l'on compte un taux aussi élevé de tentatives de suicides dans les parcours de vie des femmes alcooliques, c'est bien parce que l'alcool est devenu pour celles-ci un refuge face à la douleur psychologique. Et c'est encore pire chez les femmes de 35 à 49 ans, à plus forte raison si elles sont divorcées ou célibataires. Déjà au 19ème siècle, Durkheim, dans son célèbre ouvrage, évoque le sentiment d'abandon et d'isolement comme une des causes principales de suicide. Dans les sociétés modernes fondées sur les interactions et aux moyens de communication hyper développés, accepter la solitude est encore moins concevable. Chats de rencontre, téléphones portables, soirées entre célibataires,… Tout est fait pour que nous soyons constamment en relation et bien ancré dans un réseau. Alors boire est devenu la solution de secours pour oublier. Etre là, face à soi, seule, c’est trop difficile. Mais la dépression n'est pas une fatalité : de nombreuses personnes peuvent vous aider. Ne vous enfermez pas !

Etre alcoolique et mère de famille malgré tout !

L'alcool devient un danger encore plus grand dans la maternité. En effet, parfois, bien que ce sentiment de solitude soit si présent, dort dans la chambre d’à côté ou se développe dans le ventre de la femme un petit être qui ne demande rien, si ce n’est qu’on pense à lui, à sa santé, à sa vie et à son bien-être mental. La mère alcoolique, fait impensable au siècle dernier, est assimilée à un cas, sur lequel on se penche volontiers, au même titre que les violences conjugales par exemple. Relayées par les médias, des campagnes de communication voient le jour dans les milieux hospitaliers pour prévenir ces risques. Et c’est sans compter sur l’appui des assistances sociales qui deviennent extrêmement vigilantes face à ce fardeau. Plus libérée, plus indépendante, plus en accord avec ce sentiment d’égalité entre les sexes, la femme adopte des comportements, anciennement perçus comme étant barbares mais virilement et culturellement normaux. De cela découle une série de on-dits. Irresponsable, maltraitante, ivrogne … Les femmes alcooliques ne sont pas de bonnes mères ! Elles préfèrent la bouteille à leurs enfants. Avant de prendre conscience du degré de toxicité de l'alcool qu’elles ont dans le corps et de parvenir à en parler, il est bien souvent trop tard. Rares sont celles qui accepteront de demander de l’aide et de prendre en considération l’éventuelle nécessité d’une cure de désintoxication. Au contraire, c’est généralement mises face au fait accompli, leur garde retirée ou leur bébé gravement malade, qu’elles parviennent à réagir. Mais comment cesser les déboires ? On considère que le syndrome d'alcoolisme fœtal représente la troisième cause de retard mental congénital et est à l'origine d'un tiers des naissances prématurées. Handicapé à vie, c’est une culpabilité insupportable que devra porter la mère alcoolique envers son enfant. Autant bien réfléchir avant de noyer son chagrin dans l’alcool et de prendre conscience de ses limites physiques et mentales. En espérant que cette prise de conscience fasse foi. Au nom de toutes celles qui osent s’exprimer et se battre pour un retour à la vie normale. En toute sobriété. Quand l’alcool ne fait pas toujours rire …

L'alcool et les femmes : un combat inégal


A lire également sur le sujet des femmes et de l'alcool :


, le Vendredi 6 Juillet 2012 et lu 27014 fois.

Notez

Thèmatiques abordées et traitées dans cette publication : alcool, alcoolemie, alcoolique, alcoolisme, depression, enceinte, femme, femmes, homme, hormones, ivrogne, mortalite, sante, saoul, science, verre, vin


Vous avez apprécié cette publication ?
Partagez cet article avec vos amis & contacts,
Par  Email Email , Facebook Facebook , Tweeter Tweeter , et  les autres reseaux sociaux Plus ...
& Recevez les nouvelles publications ,
Par Mail :
  



1.Posté par estelle le 08/08/2010 18:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

femmes alcooliques avec leurs enfants... difficile d'élever des enfants avec une addiction qu'elle quelle soit... L'enfant ne se sent pas en sécurité, a une trés mauvaise image de lui, n'a pas d'enfance...
... quant aux enfants nés avec le syndrome alcoolique foetal le SAF a peu de possibilité d'avoir un bel avenir, car il va porter toute sa vie les conséquences de l'absorption de l'alcool durant la grossesse de sa mère... Rien de bien sympa pour lui... j'ose juste espérer que toute femme alcoolique pourra prendre conscience du mal qu'elle fait à son enfant et qu'au moins pendant la grossesse elle deviendra abstinente pour ne pas créer des maux indélébiles

2.Posté par barbe le 07/06/2014 23:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

dilatation exhib photos0681948823 sodomi objets godes legumes urinoiir wc 4 rue jean moulin 33290 parempuyre barbe

3.Posté par barbe le 07/06/2014 23:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

sdomi exhib suces minous 0681948823 humiliations crachatrs 4 rue jean moulin 33290 parempuyre barbe fist fouet etirement

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

La rédaction du magazine lEuroMag et le rédacteur web qui à rédigé cet article, vous invite à réagir à cet article en utilisant le module "commentaire" disponible ci-dessus. Les commentaires laissés par les internautes constituent un forum de discussion public, civique et civilisé qui a pour but d'enrichir la présente publication éditoriale. En tant que lecteur de notre magazine et internaute responsable, il est de votre devoir de nous signaler la présence de propos déplacés ou offensants dans les commentaires de nos articles en utilisant le formulaire de contact prévu à cet effet, disponible a cette adresse : http://www.leuromag.fr/contact-webmaster. Pour des raisons législatives, les informations de votre connexion internet (FAI, IP, Host, Email...) sont conservées pour une durée indéterminée et cela pour tout commentaire soumis.





Les Dernières infos ...




petites annonces gratuites
A découvrir les petites annonces de lEuroMag.

Thémes d'Actualité ...

Les infos du jour ...

Contacts & infos légales
RollBox Thématiques @ lEuroMag
voyage
massages
geothermie
tablette tactile
automobile
quad sport
abris vélos
station lavage vélo
chocolat
ipad apple
iphone apple
smartphone
littérature
prévisions météo
programme tv
horoscope du jour
investir en bourse
réséaux sociaux
aérothermie
jeux de poker
rédaction contenu
kopi luwak
webmarketing
pigistes

Version - Aujourd'hui  lecteurs lEuroMag & Web TV © 2007 | Web2Mag | Wmag | buzz | redaction Actuellement  internautes sont connectés
Retrouvez lEuroMag magazine sur les Réseaux Sociaux
lEuroMag magazine sur Facebook lEuroMag magazine sur Twitter les Buzz du magazine lEuroMag via Google-Buzz lEuroMag magazine sur Netvibes Les Scoops de lEuroMag magazine sur Scoopeo les Videos de lEuroMag Magazine sur Dailymotion les Videos du magazine lEuroMag sur YouTube le Blog Buzz de lEuroMag magazine lEuroMag magazine sur votre iPhone Recevez la NewsLetter de lEuroMag magazine les Flux RSS du magazine lEuroMag