Partager cet article avec vos amis et contacts via les reseaux sociaux

L’entraînement intellectuel et physique


L’exercice, l’entraînement constant et régulier des facultés intellectuelles est aussi utile pour l’individu que pour les muscles. L’hygiène du cerveau, en dehors de cette continuité de son exercice harmonique, coupé par des repos, se résume en ces règles : abstention de toute intoxication cérébrale, bonne nutrition et repos par le sommeil.


L’entraînement intellectuel et physique
Les efforts intellectuels exigés par les examens, une forte concentration sur un sujet ou encore le travail nous font consommer plus d’énergie que nous le croyons, ce sont les préalables nécessaires aux dépressions nerveuses et la fatigue générale.

La fatigue produite par un exercice varie beaucoup avec l’habitude qu’on en a. Tel exercice, qui ne pouvait être exécuté que pendant quelques minutes les premières fois où l’on s’y livrait, pourra être prolongé ensuite facilement pendant longtemps.

Cette accoutumance progressive, comme intensité d’action et durée, doit être proportionnés aux forces de chacun, et se nomme l’entraînement. L’adaptation au but poursuivi s’opère peu à peu par un accroissement des muscles, la suppression de la graisse interposée entre leurs fibres, et aussi par une meilleure utilisation de ceux utiles et une moindre dépense nerveuse. Le poumon fonctionne aussi d’une façon plus régulière. Les respirations doivent être plus amples, mais non plus nombreuses ; elles se feront par le nez et non par la bouche.

La diminution de pression des artères, produite par l’afflux sanguin dans un muscle en action, est compensée par un accroissement des battements du cœur qui ne doivent pas dépasser plus de 4 à 5 le chiffre ordinaire.

Après un travail, un temps d’inaction est nécessaire pour permettre l’élimination complète des déchets et de l’acide carbonique. Le sommeil y ajoutera le repos du système nerveux. La fatigue et surtout l’essoufflement indiquent le moment de cet arrêt du travail, qui sera lui-même proportionné à l’intensité et à la durée de l’effort accompli.

Après le déjeuner, il faut au moins prendre une petite sieste, au moins 30 minutes, et fermer les yeux même si l’on ne plonge pas dans un profond sommeil. Cela permettra de donner une récréation à notre organisme, et le préparer au prochain exercice de l’après midi.


Mots clé : acide carbonique, depression nerveuse, effort, entrainement, entrainement intellectuel, essoufflement, exercice, fatigue, fatigue generale, repos, sieste, sommeil, systeme nerveux, travail fatigue, entrainement, entrainement intellectuel, exercice, repos, sommeil, travail, systeme nerveux, essoufflement, sieste, acide carbonique, effort, depression nerveuse, fatigue generale

Rédigé par Fabienne Rafidiharinirina, le Mardi 22 Avril 2008 et lu 3543 fois.

Notez




Contacts & infos légales
RollBox Thématiques @ lEuroMag
voyage
massages
geothermie
tablette tactile
automobile
quad sport
abris vélos
station lavage vélo
chocolat
ipad apple
iphone apple
smartphone
littérature
prévisions météo
programme tv
horoscope du jour
investir en bourse
réséaux sociaux
aérothermie
jeux de poker
rédaction contenu
kopi luwak
webmarketing
pigistes

Version - Aujourd'hui  lecteurs lEuroMag & Web TV © 2007 | buzz | redaction Actuellement  internautes sont connectés
Retrouvez lEuroMag magazine sur les Réseaux Sociaux
lEuroMag magazine sur Facebook lEuroMag magazine sur Twitter les Buzz du magazine lEuroMag via Google-Buzz lEuroMag magazine sur Netvibes Les Scoops de lEuroMag magazine sur Scoopeo les Videos de lEuroMag Magazine sur Dailymotion les Videos du magazine lEuroMag sur YouTube le Blog Buzz de lEuroMag magazine lEuroMag magazine sur votre iPhone Recevez la NewsLetter de lEuroMag magazine les Flux RSS du magazine lEuroMag

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer a un contact par Email Inscription Newsletter Hebdomadaire