Partager cet article avec vos amis et contacts via les reseaux sociaux

Internet, une vie privée qui l’est de moins en moins

Internet, réseaux sociaux & vie privée, un savant mélange de voyeurisme et d'indiscretion


Les reproches pleuvent sur Facebook, Google et consorts, ces grands dévoreurs d’intimité. Pourtant, force est de constater que le principal problème réside dans les usages. Apprenons à utiliser internet et les réseaux sociaux avec discernement.


L'Abolition de la Vie Privée et l'Evolution des Mentalités

Il y a encore cinq ans, si une quelconque institution avait demandé aux Français de compléter une fiche comportant nom et prénom, sexe, situation maritale, orientation sexuelle, opinions politiques et religieuses et tant d’autres données personnelles comme la CSP (catégorie sociaux professionnel), une large majorité d’entre eux aurait décliné cette indiscrète invitation en hurlant au scandale. Puis Facebook est arrivé, et nous avons aussitôt abdiqué et renoncé au concept même d’intimité.

Internet aux yeux de tous

D’après une étude réalisée par l'éditeur d'antivirus AVG, 74 % des bébés nés dans l’hexagone ont déjà une identité numérique, faite essentiellement de photos publiées en ligne, notamment sur le célèbre réseau social. De tels chiffres tendent à conforter les propos tenus il y a quelques mois par Eric Schmidt. PD-G d’un autre grand curieux, à savoir Google, celui-ci affirmait en effet que d’ici peu de temps, les jeunes seront amenés à changer de nom en entrant dans la vie active pour mieux oublier leurs erreurs de jeunesse et autres photos de beuveries. La vie privée est en passe de devenir une notion obsolète, mais sommes-nous bien sûrs que cela repose sur un choix ?

Les porte-parole de Facebook (encore) expliquaient récemment que si les données confiées au site sont considérées comme « publiques » par défaut, c’est pour permettre de créer du lien social ! Et d’ajouter – non sans cynisme – que sans ces dispositions, personne n’ouvrirait volontairement son profil au risque d’en divulguer autant sur lui-même. Nos données personnelles sont certes devenues une marchandise très prisée qui s’échange à prix d’or sans que rien ne nous revienne sinon davantage de publicités, mais le vrai danger ne tient-il pas à notre ignorance ?

Si Facebook est régulièrement pointé du doigt, c’est en raison de cette politique de divulgation des données, mais également de l’envergure du site : celui-ci draine un très large public (plus de 500 millions de comptes), ce qui implique que bon nombre d’utilisateurs n’ont aucune idée des bonnes pratiques de la communication en ligne. Les autres réseaux sociaux attirent a contrario des internautes plus avertis. Ainsi, si certains ont souri en voyant récemment un journaliste bien connu dévoiler son numéro de téléphone portable sur Twitter, ces erreurs y sont moins fréquentes et elles portent moins à conséquence que celles commises sur Facebook.

Contrôlez votre image

En France, la justice penche du côté de la vie privée, mais elle peine à suivre : à l’heure actuelle, chacun peut demander la suppression d’un document le représentant ou même de propos qu’il aurait tenus publiquement, sur un forum par exemple. Situation qui tend à se généraliser, la photo postée par un ami dans ses albums en ligne n’a plus à nous faire honte : pour contrecarrer cette fatalité, il nous suffit de contacter les responsables du site, qui sont légalement tenus de nous laisser la maîtrise de notre image en retirant le document concerné à notre demande. Cependant, rien n’empêche un plaisantin de reproduire le support incriminé et de le poster de nouveau ailleurs ad vitam æternam…

C’est donc à chaque internaute de se montrer responsable en s’assurant qu’il a l’accord de toutes les personnes concernées avant de publier quoi que ce soit et en ne postant que ce qu’il est capable d’assumer en public. Il y a peu, trois travailleuses associatives ont ainsi été licenciées pour avoir tenu sur Facebook des propos considérés comme « injurieux, diffamatoires et menaçants » par leur employeur, tandis qu’un jeune Breton était condamné à trois mois de prison ferme pour outrage après avoir parlé de la gendarmerie en termes « choisis » sur son propre profil. N’oublions pas qu’en ligne, rien n’est jamais vraiment privé…

A lire dans la même thématique


Rédigé par , le Vendredi 19 Novembre 2010 et lu 3292 fois.

Notez



Vous avez apprécié cette publication ?
Partagez cet article avec vos amis & contacts,
Par  Email Email , Facebook Facebook , Tweeter Tweeter , et  les autres reseaux sociaux Plus ...
& Recevez les nouvelles publications ,
Par Mail :
  


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

La rédaction du magazine lEuroMag et le rédacteur web qui à rédigé cet article, vous invite à réagir à cet article en utilisant le module "commentaire" disponible ci-dessus. Les commentaires laissés par les internautes constituent un forum de discussion public, civique et civilisé qui a pour but d'enrichir la présente publication éditoriale. En tant que lecteur de notre magazine et internaute responsable, il est de votre devoir de nous signaler la présence de propos déplacés ou offensants dans les commentaires de nos articles en utilisant le formulaire de contact prévu à cet effet, disponible a cette adresse : http://www.leuromag.fr/contact-webmaster. Pour des raisons législatives, les informations de votre connexion internet (FAI, IP, Host, Email...) sont conservées pour une durée indéterminée et cela pour tout commentaire soumis.



Contacts & infos légales
RollBox Thématiques @ lEuroMag
voyage
massages
geothermie
tablette tactile
automobile
quad sport
abris vélos
station lavage vélo
chocolat
ipad apple
iphone apple
smartphone
littérature
prévisions météo
programme tv
horoscope du jour
investir en bourse
réséaux sociaux
aérothermie
jeux de poker
rédaction contenu
kopi luwak
webmarketing
pigistes

Version - Aujourd'hui  lecteurs lEuroMag & Web TV © 2007 | buzz | redaction Actuellement  internautes sont connectés
Retrouvez lEuroMag magazine sur les Réseaux Sociaux
lEuroMag magazine sur Facebook lEuroMag magazine sur Twitter les Buzz du magazine lEuroMag via Google-Buzz lEuroMag magazine sur Netvibes Les Scoops de lEuroMag magazine sur Scoopeo les Videos de lEuroMag Magazine sur Dailymotion les Videos du magazine lEuroMag sur YouTube le Blog Buzz de lEuroMag magazine lEuroMag magazine sur votre iPhone Recevez la NewsLetter de lEuroMag magazine les Flux RSS du magazine lEuroMag

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer a un contact par Email Inscription Newsletter Hebdomadaire