Partager cet article avec vos amis et contacts via les reseaux sociaux

Google maintient ses positions contre la censure en Chine


Suite aux récentes attaques sur des comptes Gmail en Chine, Google menace de fermer Google.cn et de lever toute censure de l'ensemble de ses services, notamment les censures liées aux résultats de son moteur. Yahoo apporte même son soutien au géant de la recherche, mettant en porte à faux avec le gouvernement chinois le très fameux site ecommerce Alibaba détenu à 40% par Yahoo.


Google maintient ses positions contre la censure en Chine
Le 14 janvier dernier, Google avait annoncé la fermeture possible de la version chinoise de son moteur de recherche, comme suite au piratage de comptes Gmail d'activistes chinois des droits de l'homme.
Nicole Wong, responsable chez Google de la censure, s'est exprimée hier sur le cas chinois : "L'attaque de notre infrastructure et le surveillance que nous avons découvert, ainsi que les tentatives au cours de l'année passée pour limiter la libre expression du Web, nous ont conduit à conclure que nous ne souhaitons plus censurer nos résultats en Chine et nous étudions encore les options".

Elle ajoute : "Cette décision est conforme à l'engagement que nous avions pris en lançant Google.cn, et nous allons suivre attentivement la situation en Chine, y compris les nouvelles lois et restrictions sur nos services. Comme nous l'avons déjà dit, si nous observons que nous ne pouvons pas atteindre nos objectifs, nous n'hésiterons pas à reconsidérer notre approche de la Chine".

Un grand nombre de Chinois ont été attristé de la nouvelle d'un départ probable du moteur. On a pu observé des gerbes de fleurs déposées devant le siège de Google China. N'oublions pas que, même si Google n'est pas le 1er moteur de recherche en Chine, il détient toutefois 35% du marché de la recherche en Chine et avait opté pour une auto-censure moins féroce que celle de son concurrent chinois Baidu.

Yahoo, qui soutient Google dans sa démarche, a fait les frais de sa position. En effet, Yahoo, qui détient 39% du site ecommerce chinois Alibaba, s'est vu qualifié "d'irresponsable" par son partenaire chinois. Le porte-parole d'Alibaba, John Spelich, a déclaré dans un email à l'AFP : "Le groupe Alibaba a fait savoir à Yahoo! que son "alignement" sur la position prise par Google était irresponsable au vu du manque de preuves". Le groupe Alibaba, qui gère les opérations de Yahoo! en Chine, contrôle également la société d'enchères Taobao.com et le site Alibaba.com.

A lire dans la même thématique


Rédigé par Christophe Da Silva, le Jeudi 4 Mars 2010 et lu 2561 fois.

Notez

Thèmatiques abordées et traitées dans cette publication : alibaba, baidu, chine, droits homme, google, google chine, john spelich, nicole wong, taobao, yahoo


Thématique similaire

Contacts & infos légales
RollBox Thématiques @ lEuroMag
voyage
massages
geothermie
tablette tactile
automobile
quad sport
abris vélos
station lavage vélo
chocolat
ipad apple
iphone apple
smartphone
littérature
prévisions météo
programme tv
horoscope du jour
investir en bourse
réséaux sociaux
aérothermie
jeux de poker
rédaction contenu
kopi luwak
webmarketing
pigistes

Version - Aujourd'hui  lecteurs lEuroMag & Web TV © 2007 | buzz | redaction Actuellement  internautes sont connectés
Retrouvez lEuroMag magazine sur les Réseaux Sociaux
lEuroMag magazine sur Facebook lEuroMag magazine sur Twitter les Buzz du magazine lEuroMag via Google-Buzz lEuroMag magazine sur Netvibes Les Scoops de lEuroMag magazine sur Scoopeo les Videos de lEuroMag Magazine sur Dailymotion les Videos du magazine lEuroMag sur YouTube le Blog Buzz de lEuroMag magazine lEuroMag magazine sur votre iPhone Recevez la NewsLetter de lEuroMag magazine les Flux RSS du magazine lEuroMag

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer a un contact par Email Inscription Newsletter Hebdomadaire