Partager cet article avec vos amis et contacts via les reseaux sociaux

Flashback sur Paul Newman, un mythe du cinéma américain


Paul le Magnifique avait joué dans 62 films dont certains chefs- d'oeuvre du cinéma américain.


Flashback sur Paul Newman, un mythe du cinéma américain
Il représente le parfait immigrnant de l'époque, son père est d'origine allemande et juif et sa mère hongroise et catholique. Il est né le 26 janvier 1925 dans l'Ohio. Entre 1941 et 1945, il sert dans la Navy et est blessé et démobilisé en avril 1946 avec une blessure au genou ce qui lui vaudra l'interdiction de la pratique du sport. Il se tourne alors vers le théâtre. Il prend des cours de comédie à l'Actor's Studio en 1953 et fait ses débuts à Brodway ainsi que dans différentes séries. Perfectionniste, allant sur les lieux de tournages pour s'inprégner de ses personnages, il est déjà reconnu pour sa ténacité. »Picnic » en 1953et « The desperate Hours » en 1955 sont deux pièces qu'il joue à Brodway qui couplées à son charisme font rapidement valoir son aptitude. Après deux films, le Calice d'argent et Le Gaucher , c'est en 1958 dans « La chatte sur un toit brûlant » aux côtés d'Elizabeth Taylor que son talent explose pour faire de lui une des plus grandes satrs du cinéma. Avec 62 films à son actif, il réalise cinq films entre 1968 et 1987, dont « Rachel, Rachel » dans lequel son épouse Joanne Woodward qu'il a épousé en deuxième noce le 29 janvier 1958 tient le rôle principal et qui sera son chef d'oeuvre avec quatre nominations aux Oscars.

Il vit un terrible drame en 1978 avec le décès suite à une overdose de son fils Scott. Il oeuvre alors dans diverses activités caritatives et est l'effigie d'une ligne de produit culinaires dont les bénéfices vont aux enfants malades. Il avait reçu l'Oscar du meilleur acteur pour le film de Martin Scorsese « La couleur de l'argent » en 1985 et en 1994 il recevait de l'Académie des Oscars une autre récompense pour toutes ses actions humanitaires.En 1979, c'est une toute autre distinction aux 24 heures du Mans pour avoir remporté la deuxième place sur le podium. Passionné de course automobile il est d'ailleurs le copropriétaire de l'écurie Newman-Haas Racing fondée en 1983 qui après l'arrivée de Mike Lanigan en 2007 s'appelle Newman/Haas/Lanigan Racing. Engagé pour le désarmement nucléaire, il participa à de nombreuses conférences. En 1994 on le voit encore dans « Le grand saut » de Joel Coen et en 2002 dans « Les santiers de la perdition » de Sam Mendes. Seule sa voix légendaire est prêté à une automobile héroïne dans son dernier film « Cars ». Ce vendredi 26 septembre, ses yeux bleu azur ont rejoint les cieux, Paul le Magnifique est parti charmer les anges pour l'éternité.


Mots clé : cinéma, course automobile, mythe, navy, paul newman

Rédigé par Caroline Roger, le Lundi 29 Septembre 2008 et lu 3211 fois.

Notez

Thèmatiques abordées et traitées dans cette publication : cinéma, course automobile, mythe, navy, paul newman



Contacts & infos légales
RollBox Thématiques @ lEuroMag
voyage
massages
geothermie
tablette tactile
automobile
quad sport
abris vélos
station lavage vélo
chocolat
ipad apple
iphone apple
smartphone
littérature
prévisions météo
programme tv
horoscope du jour
investir en bourse
réséaux sociaux
aérothermie
jeux de poker
rédaction contenu
kopi luwak
webmarketing
pigistes

Version - Aujourd'hui  lecteurs lEuroMag & Web TV © 2007 | buzz | redaction Actuellement  internautes sont connectés
Retrouvez lEuroMag magazine sur les Réseaux Sociaux
lEuroMag magazine sur Facebook lEuroMag magazine sur Twitter les Buzz du magazine lEuroMag via Google-Buzz lEuroMag magazine sur Netvibes Les Scoops de lEuroMag magazine sur Scoopeo les Videos de lEuroMag Magazine sur Dailymotion les Videos du magazine lEuroMag sur YouTube le Blog Buzz de lEuroMag magazine lEuroMag magazine sur votre iPhone Recevez la NewsLetter de lEuroMag magazine les Flux RSS du magazine lEuroMag

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer a un contact par Email Inscription Newsletter Hebdomadaire