Partager cet article avec vos amis et contacts via les reseaux sociaux

DEEE, la contribution visible

DEEE : Déchets d'Equipements Électriques et Électroniques


Les équipements électriques et électroniques impriment leur marque sur le quotidien et deviennent des déchets à recyclés. Mais ces équipements électriques et électroniques et les déchets qu'ils produisent, que peuvent-ils devenir quand ils sont en fin de vie ?


DEEE, C'est quoi ?

Que faire d'une télévision à écran cathodique qui fonctionne encore, mais que l'on a remplacée par un écran plat ? DEEE, Et quel sort réserver à un mixeur en panne dont on ne sait pas s'il est réparable ? La fin de vie des équipements électriques et électroniques représente un enjeu environnemental de premier ordre et depuis 2005, DEEE, le recyclage de ces appareils potentiellement polluants est désormais encadré par la loi. DEEE, Ce processus est financé par la fameuse « éco-taxe » (ou « contribution visible ») payée par chaque consommateur sur les équipements neufs.

DEEE, Séparer pour mieux recycler

Afin de rassembler les déchets dont les composants doivent subir un traitement spécifique, les DEEE (déchets d'équipements électriques et électroniques ) sont séparés en quatre grandes familles :

- Gros électroménager froid : réfrigérateur, congélateur… Ces appareils forment une catégorie spécifique en raison des composants particuliers dont ils sont constitués et qui nécessitent un traitement adapté ;

- Gros électroménager hors froid : lave-vaisselle, cuisinière, four, four à micro-ondes, plaques de cuisson, sèche-linge, machine à laver, radiateur électrique, système de climatisation ;

- Écrans et moniteurs : écrans de télévision et écrans d’ordinateur, qu’ils soient cathodiques ou plats ;

- Petits appareils en mélange : cette catégorie regroupe tous les petits appareils comportant des composants électriques ou électroniques.

Ainsi séparés des ordures ménagères, ces DEEE peuvent plus facilement être réemployés, recyclés et/ou valorisés.

Que représente le gisement de DEEE en France ?

Le gisement total de déchets issus des équipements électriques et électroniques représente, rien que pour la France, environ 1 700 000 tonnes, soit une moyenne de 25 kg par habitant et par an. La part des DEEE directement issus des ménages représente environ 13 kg/hab./an, soit 800 000 tonnes, soit l’équivalent de presque 110 tours Eiffel ! Ou encore l’équivalent de 8 milliards de téléphones portables jetés chaque année.

La quantité de DEEE augmente chaque année en moyenne de 3 à 5 %. Jusqu’à la mise en place de la filière de collecte et de recyclage en novembre 2006, 90 % des DEEE finissaient en décharge. Ils n’étaient donc pas valorisés et représentaient un risque potentiel de pollution. Le décret paru courant 2005 et donnant naissance à la filière DEEE a permis de commencer à remédier à la situation.

Quels résultats pour la filière ?

L’objectif fixé dans un premier temps par la loi était de collecter et de traiter une moyenne de 4 kg/hab./an des DEEE issus des ménages. Ce premier seuil a été atteint dès 2008 par l'éco-organisme ERP (European Recycling Platform). Le nouveau cahier des charges actuellement à l’étude par les autorités françaises fixe un objectif de 6kg/habitant/an à l'horizon 2010 (ensuite, un kilogramme de plus tous les ans jusqu’en 2014).

Qui sont les « mauvais élèves » du tri des DEEE ?

L’Observatoire OCAD3E ( Organisme Coordonnateur Agréé pour les DEEE ) identifie trois segments de population ayant des niveaux de pratiques très différents :

- Les collecteurs « systématiques » utilisent la filière dans une majorité des cas (44 %). Ils ont plus de 50 ans, sont majoritairement propriétaires de leur domicile – souvent une maison indépendante – et vivent plutôt dans les communes rurales de l’ouest et du sud-ouest de la France ou des villes petites et moyennes ;

- Les collecteurs « partiels » qui utilisent la filière dans 37 % des cas, généralement des 29-34 ans vivant dans des petits immeubles ;

- Et les collecteurs « faibles », qui ne trient que dans 19 % des cas. Une population surreprésentée chez les moins de 15-24 ans, locataires vivant en immeuble à Paris, région parisienne et grandes villes.

Concrètement, que faire de ses DEEE ?

Conformément à la réglementation et grâce à la filière de traitement des DEEE, je peux :
- en faire don à une association ;
- l’amener à la déchetterie ;
- les faire reprendre lors de l’achat d’un produit neuf équivalent.

Sélection de publications à consulter dans la même thématique


Rédigé par Corinne Duré, le Mercredi 9 Février 2011 et lu 6340 fois.

Notez



Vous avez apprécié cette publication ?
Partagez cet article avec vos amis & contacts,
Par  Email Email , Facebook Facebook , Tweeter Tweeter , et  les autres reseaux sociaux Plus ...
& Recevez les nouvelles publications ,
Par Mail :
  



1.Posté par Green IT le 15/02/2011 09:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Entre 2006 et 2009, en France, nous n'avons collecté que 14% des équipements électriques et électroniques émis nous sommes donc encore loin du compte.

2.Posté par Martin le 28/01/2014 11:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien plus inquiétant que le message du dessus, le nombre de DEEE devrait être multiplié par trois d'ici 2017... c'est donc à la fois aux collectivités et aux entreprises qu'il convient d'agir le plus rapidement possible. L'informatisation de notre société aurait du être anticipée bien avant...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

La rédaction du magazine lEuroMag et le rédacteur web qui à rédigé cet article, vous invite à réagir à cet article en utilisant le module "commentaire" disponible ci-dessus. Les commentaires laissés par les internautes constituent un forum de discussion public, civique et civilisé qui a pour but d'enrichir la présente publication éditoriale. En tant que lecteur de notre magazine et internaute responsable, il est de votre devoir de nous signaler la présence de propos déplacés ou offensants dans les commentaires de nos articles en utilisant le formulaire de contact prévu à cet effet, disponible a cette adresse : http://www.leuromag.fr/contact-webmaster. Pour des raisons législatives, les informations de votre connexion internet (FAI, IP, Host, Email...) sont conservées pour une durée indéterminée et cela pour tout commentaire soumis.



Contacts & infos légales
RollBox Thématiques @ lEuroMag
voyage
massages
geothermie
tablette tactile
automobile
quad sport
abris vélos
station lavage vélo
chocolat
ipad apple
iphone apple
smartphone
littérature
prévisions météo
programme tv
horoscope du jour
investir en bourse
réséaux sociaux
aérothermie
jeux de poker
rédaction contenu
kopi luwak
webmarketing
pigistes

Version - Aujourd'hui  lecteurs lEuroMag & Web TV © 2007 | buzz | redaction Actuellement  internautes sont connectés
Retrouvez lEuroMag magazine sur les Réseaux Sociaux
lEuroMag magazine sur Facebook lEuroMag magazine sur Twitter les Buzz du magazine lEuroMag via Google-Buzz lEuroMag magazine sur Netvibes Les Scoops de lEuroMag magazine sur Scoopeo les Videos de lEuroMag Magazine sur Dailymotion les Videos du magazine lEuroMag sur YouTube le Blog Buzz de lEuroMag magazine lEuroMag magazine sur votre iPhone Recevez la NewsLetter de lEuroMag magazine les Flux RSS du magazine lEuroMag

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer a un contact par Email Inscription Newsletter Hebdomadaire