Partager cet article avec vos amis et contacts via les reseaux sociaux

Creation de site internet : immersion dans l'univers des studios graphiques


Enquête dans l'univers des studios graphiques lyonnais et sur les pratiques peu commerciales de certains graphistes lyonnais. La rédaction dévoile au grand jour les arnaques de certains professionnel du milieu apres avoir mener l'enquête pendant plus d'une années sur l'agglomération lyonnaise ...


Creation de site internet : immersion dans l'univers des studios graphiques
“Tout le monde est graphiste” ! Voilà, c’est dit, bien évidemment avec un peu d’impertinence et de provocation, mais il faut admettre que la production d’images et leur publication, la communication de soi, l’utilisation de la chaîne d’outils appareil photo/ordinateur/imprimante ou mise en ligne se démocratisent. Et surtout, tout le monde a un avis sur le choix typo, les règles de communication, l’esthétique et la place des logos. Mais que faut-il faire de cet avis des personnes à qui les graphistes adressent leurs formes ? Avis que l’on sait n’être pas professionnel, mais fondé sur des demi-vérités et une vraie mauvaise fois. Il aura fallu le travail d’un étudiant pour mener plus loin la discussion avec quelques graphistes amateurs.
Chacun dans son rôle, l’échange gagne en épaisseur et l’ambivalence parfois problématique du statut de graphiste s’en trouve renforcée. Bien sûr, il y a les professionnels et les autres, les artistes, les designers, les techniciens et les opérateurs des basses œuvres. N’empêche, ce travail d’enquête est en lui-même un indice de ce vers quoi évolue le graphiste : un travail de recherche et de critique. La peinture puis la photographie ont déjà atteint cette maturité qui leur donne la légitimité suffisante pour cela. Peut-être encore dans des productions minoritaires, mais de plus en plus, c’est le graphiste qui choisit son sujet ou en tout cas, qui en détermine la pertinence et l’importance dans un contexte donné.
Hasard des calendriers ou signe de l’époque, ce travail de franc-tireur, mené comme d’autres dans le cadre d’un mémoire étudiant croise la démarche plus institutionnelle du ministère de la Culture et de la Communication qui a commandité à l’institut Pierre Naville une étude sur le métier de graphiste.

Tout le monde est graphiste… peut-être. Mais les graphistes ne sont pas n’importe qui...

Ps : La nature des articles lié à notre enquête est appeler à évoluer dans le temps en fonction du déroulement des relations que nous entretenons avec certains professionnels lyonnais ;-)

A lire dans la même thématique


Rédigé par Frederic Maitre, le Jeudi 30 Juillet 2009 et lu 2260 fois.

Notez

Thèmatiques abordées et traitées dans cette publication : art info, studio graphique, studio graphique lyon, studio graphique lyonnais, studio pom z



Contacts & infos légales
RollBox Thématiques @ lEuroMag
voyage
massages
geothermie
tablette tactile
automobile
quad sport
abris vélos
station lavage vélo
chocolat
ipad apple
iphone apple
smartphone
littérature
prévisions météo
programme tv
horoscope du jour
investir en bourse
réséaux sociaux
aérothermie
jeux de poker
rédaction contenu
kopi luwak
webmarketing
pigistes

Version - Aujourd'hui  lecteurs lEuroMag & Web TV © 2007 | buzz | redaction Actuellement  internautes sont connectés
Retrouvez lEuroMag magazine sur les Réseaux Sociaux
lEuroMag magazine sur Facebook lEuroMag magazine sur Twitter les Buzz du magazine lEuroMag via Google-Buzz lEuroMag magazine sur Netvibes Les Scoops de lEuroMag magazine sur Scoopeo les Videos de lEuroMag Magazine sur Dailymotion les Videos du magazine lEuroMag sur YouTube le Blog Buzz de lEuroMag magazine lEuroMag magazine sur votre iPhone Recevez la NewsLetter de lEuroMag magazine les Flux RSS du magazine lEuroMag

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer a un contact par Email Inscription Newsletter Hebdomadaire